Archives d’Auteur

Night Demon te ramène 35 ans en arrière…

20 février 2015

468137

Et même si tous les clichés de l’époque sont présents sur ce Curse Of The Damned, Night Demon réussit à produire un métal diaboliquement rafraichissant. Fait étonnant, c’est le premier disque de ce power trio californien. À entendre leur musique fortement influencée de la vague NWOBHM, j’aurais cru que les gars étaient des vieux poils britanniques. Pas pantoute. Des jeunes loups toé chose. C’est Réjean Tremblay qui capoterait… Je vais être honnête avec toi, lorsque j’ai vu cette pochette à l’allure de film d’horreur de série B, j’étais certain que ce serait de la marde. Tsé quand tu t’attends à vraiment rien…

(more…)

Napalm Death te sert ton steak haché cru!

3 février 2015

Napalm-Death-Apex-Predator-Easy-Meat-600x400

En connais-tu beaucoup des groupes métal qui produisent du matériel de haut niveau depuis plus de trente ans? Il n’y en pas une tonne, toutefois c’est le cas de Napalm Death. Malgré plusieurs changements de personnel au début des années 80, la formation actuelle (composée du bassiste Shane Embury, du guitariste Mitch Harris, du batteur Danny Herrera et de Mark « Barney » Greenway) se résume en un seul mot : constance. Non seulement les gars de Napalm Death sont les précurseurs du mouvement grindcore, ils en sont toujours les leaders. Et sur Apex Predator-Easy Meat, ils le démontrent encore.

(more…)

Marduk a du Frontschwein tout le tour de la tête!

26 janvier 2015

mardukfrontcd_638

Ben oui, Frontschwein est déjà le cinquième album avec Mortuus aux commandes et le treizième en tout dans la carrière de ces barbares suédois. Non, Frontschwein n’est pas un hommage au front prédominant de Cronos de Venom. Il se veut plutôt un album concept sur la deuxième guerre mondiale, tout comme l’était l’excellent Panzer Division paru en 1999. Avec plus de 25 ans d’existence et des milliers de changements de personnel, est-ce que Marduk est toujours aussi pertinent en 2015? Oui. Absolument. Si les deux derniers disques de la formation (Wormwood et Serpent Sermon) t’ont plu, tu ne seras certes pas déçu par Frontschwein. Vinnie Paul mentionnait l’autre jour que les blast beats n’ajoutaient aucun groove dans le métal, alors voici un autre disque prouvant le contraire…

(more…)

Idol Of Fear est ma première surprise de 2015

14 janvier 2015

Idol

Bon d’accord, j’ai reçu l’album de Idol Of Fear en décembre 2014. Mais comme j’étais trop occupé à faire du pain sandwich, je n’ai pas eu vraiment le temps de l’écouter, jusqu’à tout récemment. Donc ça compte pour l’année en cours, c’est tout. On garde ça entre nous, dude. Je dois t’avouer honnêtement que je ne m’attendais à rien de ce All Sights Affixed, Ablaze, premier album de Idol Of Fear. Mais comme à chaque fois que je reçois une copie physique d’un disque (ce qui est plutôt rare de nos jours), je prends au moins la peine de l’écouter comme il se doit. Et je ne le regrette pas. Du tout.

(more…)

Kenaz, c’est pas pour les doux…

4 janvier 2015

KEnaz

Alors si t’es un doux, ce Volonté De Fer Ancestrale n’est pas pour toi. Kenaz, c’est le projet de Thursiak, un viking sanguinaire du Saguenay, qui pour son deuxième album s’est associé avec Skogen (Triskèle). Et le résultat est cru. Aussi cru qu’un morceau de baloney pris directement du baloney. J’avais eu la chance d’entendre les maquettes l’an dernier dans le Studio Vert de Skogen, alors je savais un peu à quoi m’attendre. Mais si tu n’es pas encore initié au son de Kenaz, je t’avertis, c’est barbare en baptême.

Le duo donne dans le black métal païen sans compromis. Aucun. Les gars font de la musique pour se faire plaisir avant tout. Alors si tu n’aimes pas ce qu’ils font, je te conseille de garder ça pour toi, sinon tu risques de finir dans leur assiette… Ils pillent et détruisent tout sur leur passage. Pis ça peut paraître quelque peu incohérent à première écoute. J’avais l’impression au départ de toujours entendre la même toune. Les mélodies (?!) se développent peu à peu dans ton casque de viking. Faut être patient pour embarquer dans ce carnage sonore. Mais ça vaut le coup.

C’est Skogen qui assure et assume la réalisation du disque. Je dis assume car ce son artisanal est tout à fait voulu. Je te dirais que ça cadre d’ailleurs plutôt bien avec les compositions de Thursiak. Ce dernier semble prendre plaisir à déstabiliser son auditoire avec sa musique. Objectif atteint. Tuerie de blast beats, cris stridents (j’adore la voix de Thursiak), guitares à fond de train, tout ça sur des textes en français utilisant le sang et la guerre comme trame de fond.

C’est cette pièce éponyme qui démarre le raid. L’attaque demeure toute aussi brutale pour les 32 minutes qui suivent. D’accord, on pourrait presque qualifier l’album de EP, mais personnellement je n’en prendrais pas plus. C’est juste assez. Se faire bardasser de la sorte, c’est quelque chose, surtout après la beuverie des fêtes… Donc pas de ballades, pas d’interludes, juste de l’intensité pure. J’aurais par contre pris un léger sursis quelque part sur le disque, tsé question de pouvoir digérer tout ça. J’sais pas moi, tsé juste un passage plus tranquille… Mais bon, Kenaz y va à fond la caisse, que ça te plaise ou non.

Somme toute, j’aime beaucoup Volonté De Fer Ancestrale. Surtout avec les températures infernales que nous connaissons en ce moment. Le timing est parfait. Tu vas déblayer ton char en osti avec ça su’ es oreilles. Toutefois c’est un produit qui s’adresse à un auditoire averti. T’es prévenu dude. Si tu veux te le procurer, dépêche-toi, il n’y a que 500 copies de disponibles. C’est Virus Productions qui s’occupent de la distribution, tu peux les contacter ici.

Cote de Steve: 8 morceaux de baloney pris directement du baloney sur 10

Tu peux me suivre sur Twitter ici!

Le Best Ov 2014 de Steve Dallaire

15 décembre 2014

bestov2014

Le 23 novembre dernier, j’ai semé la confusion chez les lecteurs de Boulevard Brutal avec cette photo prise pendant que je penchais sur la préparation de mon Best Ov 2014. Black Veil Brides dans mon top 10? Vraiment? Ben non voyons… C’était un troll. Pour ton information, Babymetal ne fait pas partie de ma liste non plus. Pas capable. Ni Rock Or Meth d’AC/DC d’ailleurs. Malgré mon âge, je ne suis pas rendu sénile à ce point tsé. Mais ceci étant dit, si t’es président d’une grosse compagnie de disques et que t’es prêt à verser une somme substantielle pour avoir ton groupe dans ma liste l’an prochain, j’accepte les pots-de-vin. En cash ou en baloney, pas de trouble…

Voilà maintenant presqu’un mois que je cogite sur ce fameux Best Ov. Difficile de faire le tri parmi tous ces excellents albums parus en 2014. Heureusement que Luck Mervil n’a rien sorti cette année, la tâche aurait été encore plus ardue. Mais bon, mes choix sont faits, à vous de juger. En passant, ne manque pas le podcast de fin d’année avec Sebbrutal où l’on va discuter de nos choix respectifs, les disques qui ont failli faire partie de nos listes ainsi que les meilleurs et pires moments métal de l’année. Mets-toi une couche, tu vas avoir du fun. La 50 va évidemment couler à flot, ça va être le party dude… Alors, es-tu prêt? Huile-toé le chest ben comme il faut, voici mon Best Ov 2014.

young63

#10 When Life Comes To Death – Young And In The Way

(Deathwish Inc.)

YAITW ne font pas que du black métal pour le fun, il t’étouffe carrément avec. Un son crasseux teinté de D-Beat et de punk avec une agressivité hors du commun. Lise Thibault me disait d’ailleurs ce matin qu’elle allait écouter When Life Comes To Death en prison. Fiable. Va lire ma critique.

(more…)

J’avais complètement oublié de te parler de l’album de Midnight…

2 décembre 2014

midnight - no mercy cover

Pourtant, c’est un des disques que j’ai le plus écouté en 2014. Je me suis aperçu de ça en revisitant mes albums pour la préparation de mon Best Ov 2014. Je sais que pour plusieurs, les fêtes représentent le moment où des chums se réunissent pour se faire un party métal, donc je te suggère fortement de mettre No Mercy For Mayhem de Midnight dans ta playlist. Comme musique de festivités, difficile de trouver plus efficace. Le feu va prendre dans ton arbre de Noël dude. Pis si t’as des lutins dans’ maison, y’a des chances que tu les retrouves pendus dans le garde-robe.

(more…)

Si t’as le cœur gros ces temps-ci, n’écoute pas le nouveau Ghost Brigade…

18 novembre 2014

SOM 343-Ghost Brigade-1500X1500px-300dpi-RGB

Et je ne dis pas ça parce que c’est mauvais, au contraire. Mais en terme de tristesse, c’est un peu comme le Dehors Novembre (Les Colocs) du métal. Je t’aime bien comme lecteur tsé. Je ne voudrais pas te perdre. Alors si tu «feel» motton en ce mois de novembre, abstiens-toi. Je pliais des bobettes hier après-midi en écoutant l’album et je me suis surpris à verser une larme… D’accord, j’en parle à mon psy, c’est juré. Pour les autres plus pimpants qui apprécient le côté sombre de l’hiver québécois, cette nouvelle galette de Ghost Brigade risque de te satisfaire…

(more…)

J’aime le nouveau At The Gates, mais…

4 novembre 2014

867

Je n’ai pas eu la même claque dans’ face que lorsque j’ai entendu Slaughter Of The Soul pour la première fois. Comme je mentionnais lors du dernier podcast, je donne toujours plusieurs chances à un album avant de m’en faire une idée et ce fut le cas pour At War With Reality. J’sais pas pourquoi, je n’ai pas embarqué du tout lors de ma première écoute. Ni dans la deuxième d’ailleurs. Est-ce que je m’attendais à trop? Possible, même si j’avouais le contraire. Il faut dire que SOTS, de par son ingéniosité, a carrément bouleversé l’univers du métal lors de sa sortie il y a 19 ans. Il m’aura tout de même fallu quatre écoutes pour finalement apprécier. Pis une fois embarqué, impossible d’en démordre. At War With Reality est un retour très solide pour les suédois. Ça sonne At The Gates, sans toutefois tomber dans le panneau de vouloir reproduire absolument un autre Slaughter Of The Soul.

(more…)

Hier soir, j’ai écouté le nouveau Slipknot…

24 octobre 2014

cover326x326

Je l’avais promis lors du dernier podcast, alors je l’ai fait, même si je n’avais pas de grosses attentes. Et pour la première fois, j’ai critiqué un album en direct sur Twitter, c’était ben l’fun. Merci d’ailleurs à tous ceux qui ont interagi durant la soirée. Voici donc un résumé de mes impressions pendant cette séance d’écoute:

-Le nouveau drummer est un copycat de Jordison. Ils ont voulu garder le son intact je présume.

-Sarcastrophe et AOV, solides en baptême. J’aime ça. Ça bûche.

-À date, je suis agréablement surpris.

-Killpop et The Devil In I sonnent un peu plus pop mais Skeptic remet les choses à leur place.

-La toune « commerciale » la plus réussie est Goodbye à mon avis.

-Excellent mélange entre mélodies et brutalité sur Nomadic.

-Je n’aime pas le refrain sur The one That Kills the Least. La plus décevante toune à date.

-Dude t’as raison pour Custer, malade. (En réponse à @Metal_Mammouth)

-J’adore la dernière toune. Dark en tabarnak. Conclusion, le meilleur depuis Iowa et possiblement mon préféré du groupe. Je ne m’attendais pas à ça pantoute. 1 toune qui suce sur 14, c’est bon.

Donc comme tu peux le constater, j’ai aimé 5 The Gray Chapter. Je croyais que la mort de Paul Gray et le départ de Joey Jordison allaient affecter Slipknot, mais pas du tout. Pis oubliez les ressemblances avec Stone Sour. D’accord, c’est le même chanteur, mais c’est crissement plus heavy. Des titres comme Skeptic et Custer sont ce que le groupe a fait de plus brutal dans sa carrière. Un disque que je vais réécouter avec plaisir. Étonnant.

Cote de Steve: 9 Merci Jim Root sur 10

https://twitter.com/stevedallaire


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 469 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :