Le Best Ov 2017 de Sebbrutal

« YO! Seb, as-tu vraiment TOUT écouté pour pouvoir dire que c’est les 15 meilleurs albums métal de l’année ? HEIN????! HEEEEEIINNNNN!!!! » Non. J’écoute un échantillonnage plus que respectable et je réussis à me faire une pas pire idée de ce qui vient me chercher dans l’année, mais je vais t’avouer franchement que je n’ai pas tout écouté encore. Au final, je pense que j’ai écouté 637 albums.

Ce qui est le plus difficile quand on commence à choisir les albums, c’est de décider si on salue l’excellence des compositions au profit du plaisir d’écoute. Je remarque aussi que j’ai plusieurs « premier (debut) » ou « deuxième (sophomore) » albums. Ça mon chum, c’est une très bonne chose. J’aime encourager la jeunesse et la relève. Pour un genre qui se fait souvent dire que la relève est inexistante (ou que le rock est mort), je trouve que ça pousse pas mal fort. Tous les genres et sous-genres sont exploités, et ce, de partout à travers le monde. Nous avons devant nous un metal vivant et organique. Comme le cannabis. Salut Justin.

15. CAVALERA CONSPIRACY — Psychosis

Voici ma surprise de 2017. Bien que j’aime d’amour les frères Cavalera, je ne croyais pas qu’ils seraient capables d’accoucher d’un album aussi solide et intègre que Psychosis. Dès la première écoute, j’ai envoyé un SMS à Bruno pour lui dire de ramener de la glace au HQ. Le party était pogné dans’ place SOLIDE. Si tu as aimé Sepultura dans le temps d’Arise, Beneath the Remains et Chaos A.D., il te faut Psychosis. Your move, Sepultura. Dominant.

14. WOLFBRIGADE — Run With The Hunted

Pionnier dans le hardcore/crust, Wolfbrigade se sent généreux et nous offre un album proche du death suédois au niveau du son des guitares. Du blackned crust baptême! Je ne vais pas m’en plaindre certain. Run With The Hunted c’est 27 minutes d’agression sur du D-Beat bien senti. Pour les fans de Disfear, Martyrdöd, Venom et Motörhead. Irremplaçable.

13. CANNABIS CORPSE — Left Hand Pass

« Es-tu en train de me dire que tu vas mettre Cannabis Corpse pis pas Morbid Angel, Immolation ou Cannibal Corpse dans ton BEST OV???? » Réponse : oui. Même si le concept du groupe est une blague, il faut se rendre à l’évidence que Cannabis Corpse produit du death metal hautement efficace qui rivalise avec les plus grands du genre. Le leader de la formation originaire de Richmond, Virginia n’est nulle autre que Phil « Landphil » Hall — le dude de Municipal Waste et Iron Reagan. La qualité, il connait ça. Son frère jumeau Josh (Gatecreeper, Six Feet Under), Brandon Ellis (Arsis, The Black Dahlia Murder) et Ray Suhy (Six Feet Under) complète la poteuse formation. De première nécessité.

12. LEFT BEHIND — Blessed by the burn

On va se le dire tout de suite, la pochette, c’est une mauvaise idée. Maudit que ça marche pas avec le son du band. Parlant de son… CIIIIIIIIIBOIRE que ça fesse. Grosse distorsion bien méchante qui vient de chercher dans les culottes pour te donner une sacrée belle ride. Ces p’tits gars-là ne travaillent pas en cochons. Les pitons de la HM-2 et de la Throne Torcher sont virés au maximum icitte. Pour les fans de Nails. Fondamental.

11. URN — The Burning

En matière de blackened thrash, URN a surpassé Midnight et All Hell cette année. Pas facile pour moi de faire cette affirmation, car j’adore ces 2 orchestres. The Burning est un album mémorable qui rend hommage au feu, à Satan, aux démons pis toute. Plaisir garanti ou argent remis. Je dois saluer l’effort qui a été mis sur la pochette. C’est tout de même plus acceptable qu’un démon qui fait pipi sur un prêtre. Tu pourras sortir cet album sans crainte devant la visite à Noël. Supérieur.

10. WARBRINGER — Woe To The Vanquished

Voici un des groupes les plus travaillant de la scène thrash metal. Toujours en tournée, ça ne dit pas un mot sur la bouffe du buffet et ça prend la scène d’assaut avec enthousiasme chaque soir. Ce cinquième album est assurément l’aboutissement du travail acharné et de la persévérance. Après avoir perdu 3 membres en 2014, il fallait se retrousser les manches en batinse pour accoucher d’un retour aussi solide. Woe To The Vanquished marque le retour du guitariste Adam Carroll dans les rangs de la formation américaine. Prioritaire.

9. DYSCARNATE – With All Their Might

Cinq ans après avoir produit l’excellent And So It Came to Pass, Dyscarnate récidive avec une offrande tout aussi puissante nommée With All Their Might. Voici un record aussi lourd qu’une poutre du nouveau pont Champlain. Ils sont juste pas mal plus efficaces que le consortium qui construit le crisse de pont – évidemment. Un trio anglais huilé à la 5W-20 qui détruira facilement tes enceintes stéréo. Décisif.

8. DER WEG EINER FREIHEIT – Finisterre

Vous avez ici un de mes meilleurs albums black metal des 5 dernières années. Dans la catégorie black metal atmosphérique en tout cas, il est bien haut. Une expérience musicale immersive rendue possible grâce à l’immense talent des quatre musiciens allemands. Si t’es un admirateur de Deafheaven, Finisterre doit absolument faire partie de ta discographie. Vital.

7. NO WARNING – Torture Culture

Voici l’album parfait pour accompagner une grosse soirée festive où tu as blasté Nightmare Logic de Power Trip. Man, le feel 90’s est tellement là, c’est incroyable. Groove, riff, groove riff, agression, groove, solo assassin, agression, riff, riff, groove. Y’a même un p’tit feel Megadeth, Motörhead et Alice in Chains par bouttes! Torture Culture, c’est un album dansant que n’importe quel skater qui aime manger de la pizza doit posséder. Essentiel.

6. WORMWITCH – Strike Mortal Soil

La carrière de cet orchestre canadien commence aussi fort que le premier mandat de Justin Trudeau. Tabarnak que c’est tight! Pas Justin là, Wormwitch. Si jamais tu as un pool de keeper avec une couple de chums, je te suggère fortement de prendre ce jeune band. Strike Mortal Soil, c’est une merveilleuse promenade entre le black metal, le crust et le rock n’ roll sauvage. Indispensable.

5. CLOAK – To Venomous Depths

Est-ce que c’est le nouveau disque de Tribulation sous un autre nom?!?!? Ben non esti, c’est le premier disque d’une formation d’Atlanta! Quatre beaux petits chums avec des culottes de cuir qui oeuvre dans le black metal gothique au mélange d’épices progressives. Je peux dire que c’est un des albums que j’attendais le plus en 2017 et je suis pas déçu pantoute. Un grand disque qui saura accompagner tes soirées fétichistes entre amis. Maintenant, vite un concert à Montréal! Déterminant.

4. CODE ORANGE – Forever

J’avais initialement une mauvaise opinion de Code Orange (anciennement, Code Orange Kids). Même si I Am King a reçu plusieurs bonnes critiques en 2014, je n’étais pas sous le charme. Se produisit ensuite quelque chose de très rare de nos jours : le jeune groupe de Pittsburgh est devenu meilleur en passant chez Roadrunner Records!!! BEN OUI ESTI. Tu as bien lu. Code Orange est maintenant une puissance mondiale dans le monde du metal… sur l’étiquette Roadrunner… en 2017. Capital.

3. SLAEGT – Domus Mysterium

Jeune orchestre danois en opération depuis 2011, Slaegt vient de se tailler une place parmi les grands avec Domus Mysterium. On parle ici d’un savant mélange entre Tribulation et Dissection. Juste assez heavy pour faire peur à tes voisins et juste assez sensuel pour faire bouger ton corps sublime. Je sais que nos lecteurs ont des corps sublimes. La pièce instrumentale In the Eye of the Devil est un chef d’oeuvre alors que l’enivrante et rapide I Smell Blood est un succès instantané. Substantifique.

2. VENENUM – Trance of Death

Produire un premier album death aussi abouti, complexe et rafraîchissant que Trance of Death relève de l’exploit. Je suis encore sur le cul au moment d’écrire ces lignes. Mon plus grand conseil cette année serait d’écouter ce disque pour la première fois avec des bons écouteurs, dans le noir, avec une tisane, en prenant la peine d’embarrer le chat pour pas te faire déranger. La dernière pièces de l’album de plus de 14 minutes va te faire brailler de joie. Primordial.

1. POWER TRIP – Nightmare Logic

Le quintette texan était en position #5 dans mon BEST OV 2013. À cette époque, je ne croyais pas possible qu’ils puissent dépasser un premier disque aussi solide que Manifest Decimation. BEN BATARNAK, C’EST FAIT! Dès ma première écoute de Nightmare Logic, j’ai su qu’il était mon album metal de 2017. Je l’ai placé au top de mon fichier WordExpress pis ç’a jamais changé. Le plaisir que j’ai à blaster ce petit bijou d’album est inexplicable. Par souci de constance, je vais dire qu’il sera très difficile de composer un 3e album aussi costaud. Numéro un.

Mentions spéciales

best ov 2017 sebbrutal boulevard brutal

AU-DESSUS — End Of Chapter
L’étiquette française Les Acteurs de l’Ombre est synonyme de qualité. Ne passe pas à côté de ce bijou.

ENTRAILS — World Inferno
Gros bâtard de son graisseux. Un must pour l’amateur de buzzsaw swedish death metal. Groupe qualité A1.

LO! — Vestigial
La pochette, la production, les compositions, TOUTE. Pour les fans de Cult of Luna qui se tiennent au gym.

EXPANDER — Endless Computer
La pochette n’a pas de crisse de rapport avec le son du band. Les costumes des musiciens non plus. Musicalement, l’album est parfait. Masterisé par Joel Grind. Un must si t’es fâché.

WITCHERY — I Am Legion
Ça fait 20 ans que Witchery opère sa machine death metal. Sur I Am Legion, ils m’ont agréablement surpris.

CRANIAL — Dark Towers / Bright Lights
GROSSE première offrande pour ce groupe Allemand. Ils deviendront une référence en matière de sludge atmosphérique.

POISON PILL — Poison Pill
Ce groupe anonyme de Suède a pratiquement fait un excellent album de Judas Priest. Genre Painkiller 2. Pour un premier disque, c’est vraiment fort. La bonne nouvelle est que Poison Pill serait le premier disque d’une trilogie. UNE TRILOGIE!

BEGERITH — A.D.A.M.
On dirait un hommage à l’album The Satanist de Behemoth. C’est incroyable comment ça sonne pareil. Considérant que The Satanist est un chef d’oeuvre, va écouter A.D.A.M. tout de suite.

Advertisements