Entrevue avec Markus Vanhala de Insomnium

Photo : Metalship

Photo : Metalship

Le groupe finlandais Insomnium est sur le point de lancer son excellent nouvel opus intitulé Winter’s Gate le 23 septembre prochain, et j’ai eu le privilège de pouvoir m’entretenir avec le guitariste de la formation, Markus Vanhala (aussi de Omnium Gatherum). Le gars est sympathique, humble et surtout très fier de son nouvel album. Winter’s gate est un album concept incluant qu’un seul titre de 40 minutes. Une toune. Mais toute une. Donc voici le résumé de cette discussion d’une vingtaine de minutes avec Vanhala.

Boulevard Brutal: Faire un album concept d’une seule chanson de 40 minutes est quelque chose d’assez ambitieux en 2016. Est-ce que votre compagnie de disque a capoté quand vous leur avez parlé de ce projet?

Markus Vanhala: Nous avions juste l’intention de faire une toune pour les radios!!! Avec la situation de la musique en ce moment, on s’est dit pourquoi pas un suicide commercial? Ha! Ha! Mais étrangement, Century Media a embarqué tout de suite dans le projet et nous a supporté. L’idée d’une chanson de 40 minutes accompagnée d’un livre a plu aux gens du label.

Boulevard Brutal: Comment fait-on pour écrire une si longue chanson? Est-ce que vous avez composé la chanson d’un trait ou plutôt par bouts que vous avez collé ensemble?

Markus Vanhala: C’est certain que ce n’est pas évident. La structure est bien différente du format intro-couplet-refrain-couplet-refrain habituel. On a écrit Winter’s Gate tel un long film, inspiré d’une histoire que Niilo Sevänen (basse, voix) a écrit en 2007 qui a raflé plusieurs prix d’ailleurs. Nous avons écrit des parties chacun de notre côté moi et Niilo, et ensuite avons fait les arrangements avec les boys au local.

Boulevard Brutal: Est-ce que ce processus a pris beaucoup de temps?

Markus Vanhala: Non. En fait on y a pensé pendant longtemps, mais comme nous avions un deadline, quand on a commencé officiellement à écrire, ça s’est fait rapidement. Nous avions de la pression pour finir l’écriture, nous avons même écrit des arrangements dans notre cabine au 70 000 Tons Of Metal!!! Pour l’enregistrement, j’avais des craintes mais ça s’est très bien passé.

Boulevard Brutal: Je croyais qu’avec Shadows Of The Dying Sun, vous aviez atteint le sommet au niveau musical. Mais voilà qu’avec Winter’s Gate, vous avez réussi à composer un disque aussi bon sinon meilleur. As-tu peur qu’un jour tu perdes ton sens de la créativité?

Markus Vanhala: Toujours. C’est une crainte que j’aurai toujours en tant que compositeur. Parfois j’écris un truc et je m’aperçois que c’est mauvais, je jette ça à la poubelle et ça peut devenir frustrant. Mais je finis toujours heureusement à arriver avec quelque chose de bon. Ce n’est pas toujours facile en tout cas. Parfois j’ai l’impression que je vais en perdre la tête.

insomniumwintersgatecdnew

Boulevard Brutal: Est-ce que tu écris à tous les jours ou seulement quand vient le temps de sortir un album?

Markus Vanhala: J’ai longtemps écrit à tous les jours mais ça me rendait fou. Maintenant j’attends d’être dans le bon mood pour écrire.

Boulevard Brutal: J’ai remarqué en écoutant Winter’s Gate que c’est un album agressif qui me rappelle le côté extrême du métal des années 90. Était-ce intentionnel de votre part que la musique soit si heavy?

Markus Vanhala: T’as raison pour le son. Nous sommes évidemment influencés par la période Gothenburg avec les At The Gates, In Flames, Edge Of Sanity et cie, mais également par le black métal du temps comme Emperor et Dissection. Et ça s’est fait comme ça, sans vraiment le vouloir. Nous voulions juste bien représenter l’histoire que nous racontions.

Boulevard Brutal: Avez-vous composé des chansons plus courtes que vous n’avez pas inclus sur l’album?

Markus Vanhala: Non. Nous avons concentré tous nos efforts sur la pièce Winter’s Gate.

Boulevard Brutal: (Question de mon collègue Alexandre Duguay) Tu as mentionné tout à l’heure la formation suédoise Edge Of Sanity comme influence… Et le mixage de Winter’s Gate a été confié à Dan Swano, connu pour son travail sur Crimson de Edge Of Sanity. Avez-vous choisi Swano pour cette raison?

Markus Vanhala: Dan est un ami avec qui j’ai beaucoup travaillé avec mon autre groupe, Omnium Gatherum. Donc c’était un choix naturel. Et on aimait évidemment les réalisations qu’il avait fait au début des années 90. Il est le seul à qui nous avons demandé tellement nous étions en confiance avec son travail.

Boulevard Brutal: Et quel fut sa réaction quand il a vu l’ampleur de ce projet?

Markus Vanhala: En constatant toutes les parties musicales que nous lui avons envoyé, il s’est vite rendu compte que le mixage prendrait du temps. Ça lui a pris à peu près un mois pour compléter le travail. Remarque qu’il n’a pas fait que ça, puisque Dan Swano est un gars très en demande… Mais il sait où il s’en va, donc ça s’est fait tout de même rapidement.

Boulevard Brutal: Êtes-vous satisfaits de son boulot?

Markus Vanhala: Absolument. Ça sonne exactement comme on l’avait imaginé. Il avait tellement de tracks à mixer. Et juste les parties de claviers étaient suffisantes pour faire un album complet. Comme une trame sonore de film si tu veux. Dan a fait un travail incroyable!!!

Boulevard Brutal: Pour composer un album concept comme Winter’s Gate, j’imagine que vous êtes des gros fans de musique progressive… Quel serait l’ultime album progressif pour toi?

Markus Vanhala: En effet, je suis un fan de musique progressive, mais un seul album? Impossible de n’en nommer qu’un. J’adore ce que le groupe Yes a fait dans les années 70. Et Rush évidemment. Moving Pictures est un de mes albums préférés, même s’il est plus commercial. Lamb Lies Down On Broadway de Genesis aussi. A Change Of Seasons de Dream Theater avec sa longue pièce-titre de vingt minutes m’a beaucoup influencé. Operation Mindcrime de Queensryche évidemment. Un classique!!!

Boulevard Brutal: Est-ce que vous prévoyez refaire un album concept pour votre prochain disque?

Markus Vanhala: Trop tôt pour dire en ce moment. Qui sait peut -être une longue chanson de 41 minutes? Ha! Ha!

Boulevard Brutal: Winter’s Gate est un disque que j’aime écouter du début à la fin. Allez-vous le jouer au complet en concert?

Markus Vanhala: C’est certain, nous commençons une tournée européenne en octobre et il est clair que nous allons jouer Winter’s Gate au complet. Toutefois nous ne l’avons jamais encore joué ensemble. Nous commençons les pratique dans deux semaines. Nous allons pratiqué pendant quelques jours seulement.

Boulevard Brutal: Il y a beaucoup d’émotions dans tes solos de guitare. Quel est le guitariste qui t’as le plus influencé dans ton jeu?

Markus Vanhala: Randy Rhoads serait mon premier choix. Eddie Van Halen aussi. J’aime beaucoup Adrian Smith de Iron Maiden. Guitariste sous-estimé à mon avis. Ses solos sont tellement bons. Particulièrement celui dans Stranger In A Strange Land. Il raconte une histoire avec ses solos. Son jeu est vraiment mélodique.

Boulevard Brutal: Et quand peut-on s’attendre à revoir Insomnium sur les terres québécoises?

Markus Vanhala: Je dirais à l’automne 2017…

Boulevard Brutal: Donc pas de chances de vous revoir au Heavy Montréal?

Markus Vanhala: Non malheureusement. Mais le Heavy Montréal est probablement mon festival préféré. Le groupe a tellement été bien reçu l’an dernier, c’est tellement bien organisé. Le public de Montréal et Québec est le meilleur an Amérique. J’ai de bons souvenirs de nos spectacles aux Foufounes et au Metropolis. On a hâte de revenir!!!

http://www.insomnium.net/

Tu peux me suivre sur Twitter ICI

Advertisements

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s