Le Best Ov 2015 de Sebbrutal

bestov2015_seb

Voici un excercise annuel aussi stimulant que pénible à faire. Stimulant, car c’est la plus belle façon de célébrer la musique qu’on aime et pénible, car on va inévitablement devoir laisser de côté des albums mémorables. Personnellement, je serais en mesure de monter un TOP 100 sans trop de difficulté. Bon, tu trouverais certainement un conflit entre la position 33, 57 et 72 en passant par un absent de taille, mais après un échange musclé sur les réseaux sociaux, nous trouverions bien un terrain d’entente. En attendant, je t’invite à déguster mon TOP 15 pis n’oublie pas de lire les mentions spéciales à la toute fin!

bestov2015_blank

15. Deez Nuts – Word Is Bond

Deez-Nuts-Cover.jpg

Du bon hardcore directement du pays des kangourous. Le groupe est né suite à la séparation de I Killed the Prom Queen en 2007. À cette époque, le batteur de la formation a alors formé Deez Nuts – cette fois à la position de chanteur. Word Is Bond est le 4e album de la formation et c’est en partie à cause d’une production excessivement musclée qu’il a été en mesure de se trouver une place dans mon Best OV 2015. Les compositions sont très efficaces pour le genre et avec un maigre 34 minutes, t’as jamais le temps de te tanner. Un quick fix parfait.

bestov2015_blank

14. Lamb of God – VII : Sturm Und Drang

Lamb-of-God

Les derniers albums de Lamb of God m’avaient laissé sur ma faim. La tragique histoire d’un fan mort après un concert du groupe et le procès pour homicide involontaire contre Randy Blyte ne prédisaient rien de bon pour l’avenir. Fouetté par cette épreuve, Lamb of God a livré son album le plus inspiré depuis une dizaine d’années. La recette demeure la même et ceux qui n’aiment pas les compositions des Américains depuis la sortie de l’album As the Palaces Burn en 2003 n’y trouveront guère leur compte sur Sturm Und Drang. Pour les autres, vous apprécierez les apparitions de Chino Moreno de Deftones et Greg Puciato de Dillinger Escape Plan.

bestov2015_blank

13. RAM – Svbversvm

RAM

Ce groupe comble mon besoin de vieux heavy metal inspiré de Judas Priest depuis quelques années déjà. Leur musique sent le cuir (surtout les casquettes), les chaînes et les studs. Je suis d’ailleurs surpris de constater que ces Suédois ne reçoivent pas plus d’attention. Avec Svbversvm, ce n’est rien de moins qu’un voyage dans le temps que tu t’apprêtes à faire. La costaude production ne laisse pas de doute sur l’année de production cependant. Nous sommes bien en 2015 et le heavy metal est bien vivant.

bestov2015_blank

12. Supreme Carnage – Sentenced By The Cross

a2687431148_10.jpg

La surprise la plus brutale de l’année est arrivée sur le tard directement d’Allemagne – gracieuseté de Supreme Carnage. Si t’aimes le death metal dans sa plus pure tradition et avec une voix d’outre-tombe, Sentenced By The Cross est pour toi. D’ailleurs, la voix gutturale de Jorge me rappelle beaucoup celle du chanteur du groupe italien Vinterblot. Y’a même un petit côté Glen Benton au niveau de la profondeur. Au niveau de la musique, pense à un hybride entre Entombed, Bolt Thrower et Asphyx. Probablement un des albums les plus brutaux de l’année. Headbanging assuré avec une Crunchie à la main.

bestov2015_blank

11. Mgla – Exercises in Futility

mgla_eif_bigcartel

J’ai découvert ce groupe dans un billet de notre ami Alexandre Duguay. C’est donc en néophyte de Mgla que je place Exercises in Futility au 11e rang de mon TOP 15. Tout un album! Le genre de truc que j’aime dès la première écoute. Imagine Abbath qui fourre avec Blake Judd de Nachtmystium pis tu as Mgla. C’est vraiment une scène de sexualité très désagréable pour les yeux que je viens de décrire, mais pour les oreilles, c’est du bonbon.

bestov2015_blank

10. Dr. Living Dead! – Crush The Sublime Gods

1000x1000-1

Tout amateur de thrash qui se respecte recherche le gros fun dans la musique. Quoi de mieux que de se surprendre à sourire à belles dents au milieu d’une séance de air guitar bien sentie? Dr. Living Dead!, c’est ma surprise de l’année. Crush the Sublime Gods a tout les ingrédients pour devenir ton album thrash metal préféré de 2015. Tu ne finiras plus d’entendre des similitudes avec les belles années d’Anthrax. Tsé dans le temps où les boys se promenaient en culottes de jogging et bermudas fluos? Ce temps-là.

bestov2015_blank

9. Marduk – Frontschwein

marduk

Le groupe suédois a connu son lot de changement de personnel depuis 1990. Des membres originaux, il ne reste que le fondateur  Morgan « Evil » Steinmeyer Håkansson à la guitare. Bon, y’a « Devo » aussi qui est un old timer mais il est de retour depuis 2004 après une longue absence. Depuis sa sortie en janvier, je n’ai pas arrêté d’utiliser Frontschwein à plusieurs sauces. Que ce soit un brunch, une soirée lecture ou une recette de Grindcardo, Marduk joue en background. Le vrai black metal existe encore.

bestov2015_blank

8. Melechesh – Enki

melechesh-enki

J’ai toujours été un grand admirateur des sonorités moyennes orientales dans le métal. Même des groupes comme Metallica ont souvent emprunté ce son afin de l’inclure dans leur thrash metal américain. Pour Melechesh, originaire de Jérusalem, mais aujourd’hui basé à Amsterdam, cette sonorité est tout à fait naturelle. Le groupe est confortablement assis sur le trône du oriental black metal. Enki s’impose comme un incontournable du genre et monte la barre très haute pour ceux qui oseront emprunter cette route.

bestov2015_blank

7. Enforcer – From Beyond

Print

 La pérennité d’un genre musical passe par l’innovation, mais elle passe aussi par la célébration de ses racines. Heureusement qu’il existe des nouveaux groupes pour nous faire revivre les belles années du heavy metal des années 80. Enforcer est au centre de ce qu’on appelle le New Wave Of Traditional Heavy Metal ; un mouvement de jeunes hommes qui n’ont pas le goût de faire du deathcore, du djent ou du metalcore. From Beyond sonne vieux, mais est une bouffée d’air frais en même temps.

bestov2015_blank

6. Vattnet Viskar – Settler

Vattnet-Viskar-Settler

L’univers du blackgaze grandit de jour en jour. Selon plusieurs, le groupe français Alcest serait le géniteur du style. C’est seulement depuis quelques années toutefois que ce son a développé une férocité rivalisant avec plusieurs vétérans de la scène black metal traditionnelle. Vattnet Viskar avait la ferme intention de remplir cette mission avec Settler, son deuxième album. Malgré une pochette qui semble vouloir s’éloigner à tout prix des clichés du métal (vous forcez la note les boys), vous avez ici un incontournable de 2015.

bestov2015_blank

5. Tempel – The Moon Lit Our Path

a3843967491_10

Deux gars de Phoenix en Arizona qui font du métal instrumental. Le plus difficile dans ce style, c’est de ne pas tomber dans les longueurs excessives et la masturbation que seuls les compositeurs peuvent apprécier. Accoucher d’une toune instrumentale dans un album, c’est une chose, mais faire un album complet avec des gros riffs et plusieurs inspirations, c’est un défi de taille. The Moon Lit Our Path est un album tellement dense et complet qu’on oublie pratiquement l’absence du chanteur. Le duo se permet même plusieurs passages plus épiques que l’interminable aventure du dernier Iron Maiden. Faut le faire pareil!

bestov2015_blank

4. Ghost – Meliora

20030_993688923983237_2161926627538297487_n1

Est-ce que toutes les nouvelles sorties de Ghost vont se retrouver dans mon BEST OV? Si les Nameless Ghouls sont toujours aussi inspirés et fidèles à leurs racines, j’ai bien peur que oui. Meliora flirte davantage avec les sonorités du premier album, Opus Eponymous, tout en proposant une valeur de production améliorée. Les riffs musclés, assurés par les Ghouls représentant l’éther et le feu, assurent à l’auditeur un headbanging bien senti. Ghost est sur une lancée fulgurante et fait le plein de nouveaux fans avec Meliora.

bestov2015_blank

3. Deafheaven – New Bermuda

a0622773824_10

Un des orchestres qui polarise le plus les débats sur le métal depuis deux ans et de retour avec New Bermuda. La dernière fois qu’ils ont fait les listes de fin d’année, c’était avec l’album rose Sunbather. Même moi, je n’étais vraiment pas convaincu des intentions réelles de ces jeunes hommes aux allures hipsters. Il s’avère que le quintette de San Francisco a métallisé davantage le son de ses compositions sur cette nouvelle offrande. Plus court et plus vif que le prédécent album, New Bermuda mérite la médaille d’or en matière de blackgaze.

bestov2015_blank

2. Paradise Lost – The Plague Within

Paradise_Lost_-_The_Plague_Within

Probablement une de mes plus grandes surprises de l’année, car n’étant pas un fan endurci du groupe anglais, je n’avais aucune attente. Dès ma première écoute de The Plague Within, j’étais conquis et drôlement ravi. La très grande diversité musicale de l’album en fait pratiquement une rétrospective de la musique du diable. Le plus hallucinant là-dedans c’est que tout est fait avec conviction. La volonté du groupe à revisiter ses racines est palpable et livrée avec une grande authenticité.

bestov2015_blank

1. Tribulation – The Children of the Night

tribulation1-640x641

Je surveille ce groupe suédois depuis 2013. À cette époque, j’avais donné la 2e position à l’album The Formulas of Death. Il va sans dire que The Children of the Night était un record que j’attendais avec impatience. Non seulement il surpasse leur précédent opus, mais il franchit les plus hautes sphères du genre en redéfinissant ce qu’un groupe doit faire pour être sombre, mélancolique et sexy. Oui, c’est du black metal sexy. Le meilleur album de l’année 2015 et assurément un des meilleurs groupes sur scène à l’heure actuelle.

bestov2015_dots

Mentions spéciales

DER WEG EINER FREIHEIT – Stellar
TAU CROSS – TAU CROSS
Come back from the dead – The Coffin Earth’s Entrails
Cattle Decapitation – The Anthropocene Extinction
Satan’s Wrath – Die Evil
Black Breath – Slaves Beyond Death
bestov2015_blank
Advertisements

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s