Critique de Metatheosis – Noneuclid

cover

Noneuclid est une sorte de «supergroupe» même si la plupart des membres ne te disent probablement pas grand chose. Tu connais peut-être les groupes dont ils proviennent toutefois. La formation est composée de membres de Dark Fortress, Triptykon, Revamp, Obscura and The Hungry Gods, donc tu devines que ce ne sont pas des tout-nus. Le premier album, The Crawling Chaos, est paru il y a huit ans, donc Noneuclid n’est pas plus pressé à sortir un disque que Ville Saguenay à «patcher» les trous dans ses rues. C’est Seb de Boulevard Brutal qui m’a fait découvrir trois chansons de ce Metatheosis, citant les influences de Voivod pour m’aguicher. Méchante agace. Il me connait bien le dude. Quinze minutes plus tard, j’avais acheté l’album en pré-commande. En plus, tu peux débourser le montant que tu veux sur le Bandcamp du groupe, ça j’aime ça.

C’est très rare que je paie pour un disque dont je fais la critique. Je n’ai aucun regret sur cet achat. Et là, je vais taper un mot que je n’ai pas écrit depuis belle lurette, originalité. Une denrée de plus en plus rare ces temps-ci. D’entrée de jeu, pour apprécier la démarche de Noneuclid, il faut que tu sois ouvert à la musique avant-gardiste. Pas de demi-mesure, t’aimes ça ou tu détestes. Étant donné que c’est un projet à temps partiel, la formation basée en Allemagne y va «all-in» dans son expérimentation musicale. Pourtant, bien que Noneuclid incorpore des éléments métal bien connus dans ses chansons, il n’y a rien qui ressemble à ce que le groupe fait. Metatheosis est un disque extrêmement rafraichissant.

Parlant de Voivod, la voix claire de Bruce (Bruce qui au fait?) ressemble étrangement à celle du grand Snake. Quand il utilise sa voix plus méchante, les influences de Tom Araya se font sentir. Mais le mystérieux Bruce a quitté Noneuclid après l’enregistrement de Metatheosis, et c’est le guitariste Morean (Dark Fortress) qui a pris la relève. Alors comment ça sonne maintenant? Ton idée est aussi bonne que la mienne… Chose certaine, les gars sont durs à suivre. Qu’importe, le travail du dit Bruce est impeccable tout au long du disque.

Néo-Thrash? Oui, à la base. Des fois ça ressemble à du Coroner et d’autres fois à Celtic Frost, mais on est bien loin de Municipal Waste ou Havoc. Death métal? Certains passages pourraient se retrouver sur un album de Morbid Angel sans problème. Black métal? On y retrouve des riffs ultra rapides et des blast beats sur une voix malsaine à l’occasion. Progressif? Totalement. Les fans de King Crimson peuvent aisément se régaler sur la trilogie intitulée Into The Light. C’est là aussi que la présence du bassiste Linus Klausenitzer (Obscura) est d’autant plus évidente. Pis il y a des traces de doom métal aussi, entre autres sur le pièces The Black Plague of the Soul et Buried Forever. J’imagine que l’apport du guitariste V. Santura (Triptykon) y joue pour quelque chose. Donc il est presque impossible de décrire parfaitement le style de Noneuclid, sauf peut-être pour te dire que ces musiciens vertigineux réussissent à mélanger tous ces genres de manière ahurissante. Encore mieux, ils parviennent à faire de foutues bonnes chansons.

Metatheosis se veut donc un album pour oreilles averties. Pas le disque idéal pour une soirée baloney sur le BBQ, genre. Ça nécessite quelques écoutes pour en apprécier le plein potentiel, idéalement avec une bonne paire d’écouteurs, ben ben fort dans tes oreilles… Une sacrée belle découverte.

Cote de Steve: 9 «Si tu l’achètes sur Bandcamp, donne plus que 2$, crisse de cheap»sur 10

P.S. Tu aimes les filles aux cheveux bleus? La semaine prochaine, je te parle du nouveau Arch Enemy….

https://twitter.com/stevedallaire

 

There are 2 comments

  1. Métal en rafale : Hour of Penance, Emptiness, Décembre Noir, Eyehategod, Loudblast et Noneuclid | Boulevard Brutal

    […] Comme l’explique si bien mon éminent collègue Steve dans sa critique, Noneuclid est un genre de super-groupe sans «véritables» têtes d’affiche. Sauf que lorsque l’on sait que ces musiciens sont issus de formations telles qu’Obscura, Triptykon et Dark Fortress, on a intérêt à ne pas lever le nez sur Methatheosis, second effort de ce side project qui mérite toute votre attention. Relativement original, mais surtout exploratoire et avant-gardiste, Noneuclid parvient à nous propulser dans un univers musical où l’on ne se sent, étrangement, pas si dépaysé que ça. Nous pouvons être certes déstabilisés ou surpris à bon nombre d’occasions, mais leur thrash évoquant Coroner, leur métal pesant pas si loin de Celtic Frost ou Triptykon (The Black Plague of the Souls), les blast beats et les passages death plus conventionnels, apportent des point de repères rassurants. C’est la manière dont toutes ses influences sont agencées – on retrouve des sections jazzées à la Cynic ou des citations orientales (l’oud sur Paranoid Alkaloid, les percussions sur Into The Light, Pt. I et quelques mélodies arabisantes ici et là) – faisant de Methatheosis un album si diversifié. Pour ma part, j’éprouve toutefois plus de difficulté avec le vocal de Bruce, qui ne fait désormais plus partie du projet. Son timbre de voix m’attire moins, et sa livraison n’assure pas tellement lors des passages lyriques et moins heavy sur Across the Mist of Broken Glass ou None So Lucid. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut passer par-dessus ce détail tellement la musique est bonne. […]

  2. Le Best Ov 2014 de Steve Dallaire | Boulevard Brutal

    […] Bien que Noneuclid incorpore des éléments métal bien connus dans ses chansons, il n’y a rien qui ressemble à ce que le groupe fait. Metatheosis est un disque extrêmement rafraichissant. Projet avec Morean et V. Santura de Dark Fortress. Si t’es un fan de Voivod, il y a de fortes chances que tu apprécies. Va lire ma critique. […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s