Critique de Shadows Of The Dying Sun – Insomnium

inso_cover32cmx32cmCMYKprintuse

Déménagement oblige, ça faisait un bout que je n’avais pas écrit de critique. Ça ne m’a toutefois pas empêché d’écouter du métal et j’ai pu découvrir quelques perles musicales dont le sixième album d’Insomnium intitulé Shadows Of The Dying Sun. Si tu ne connais pas encore ces finlandais, il n’est pas trop tard. Depuis le premier album paru en 2002, Insomnium livre un death métal mélodique, mélancolique et dépressif certes, mais qui laisse tout de même toujours une p’tite lueur d’espoir. Une p’tite. Pas le genre de truc que tu te tapes après avoir perdu ta job ou si tu viens de te faire sortir en quatre par Ginette Reno, genre. J’ai donc reçu l’album la semaine dernière en pleine tempête de neige, alors j’étais plus que réceptif à découvrir ce nouvel opus.

De toute sa discographie, Insomnium ne m’a jamais déçu. Toujours du solide. Shadows Of The Dying Sun poursuit donc la tradition. C’est un disque qui ne déroge pas trop de la ligne directrice de la formation, on est en terrain connu, mais les scandinaves nous lance quelques balles courbes à l’occasion, juste assez pour nous garder en appétit. Somme toute, je te dirais que ce disque se veut un condensé de la carrière du groupe, passant des sombres tempos des débuts jusqu’aux accents plus féroces qu’on retrouvait sur l’album One For Sorrow.

Ce que tu viens d’entendre résume assez bien l’ambiance de Shadows Of The Dying Sun. Un excellent amalgame de métal atmosphérique et de brutalité. Et que dire du solo de la fin du guitariste Markus Vanhala (Omnium Gatherum)… Baptême, les poils me dressent sur les bras à chaque fois. Il ne faudrait cependant pas oublier le fait que malgré ce son empreint de morosité, Insomnium est à la base un groupe death métal et il le réaffirme sur les pièces The River et Black Heart Rebellion. J’ai d’ailleurs redécouvert le talent du batteur Markus Hirvonen avec ces deux extraits. Maniant parfaitement la subtilité et l’agressivité, Hirvonen y va de furieux blast beats et ce même pendant des moments plus atmosphériques, ce qui rend son jeu des plus intriguant.

Autre aspect intéressant, on utilise beaucoup plus la voix ‘’clean’’ du guitariste Ville Friman qui se marie à merveille à la voix crasseuse du bassiste Niilo Sevänen. Ça sonne naturel, rien ne semble forcé. Quand ils ne chantent pas en harmonie, je dirais que c’est partagé à 60/40 dans l’utilisation des voix, 60 étant évidemment la voix gutturale. Tu n’as pas à t’inquiéter, c’est pas mal moins endormant que l’Heritage de Opeth…

Insomnium nous garde le meilleur pour la fin avec la pièce-titre de l’album, une chanson épique qui encore une fois nous fait voyager à travers toute une gamme d’émotions. Classique. La réalisation quant à elle est sublime, laissant toute la place aux nuances et subtilités de la musique tragique d’Imsomnium. Sans contredit l’album le plus achevé de la carrière du groupe à date. Si 2014 continue de la sorte, les choix pour mon Best Ov seront des plus déchirants. Shadows Of The Dying Sun sort mardi le 29 avril en passant.

Cote de Steve: 9 Ginette Reno sur 10

https://twitter.com/stevedallaire

There are 2 comments

  1. Le Best Ov 2014 de Steve Dallaire | Boulevard Brutal

    […] De toute sa discographie, Insomnium ne m’a jamais déçu. Toujours du solide. Shadows Of The Dying Sun poursuit donc la tradition. Somme toute, je te dirais que ce disque se veut un condensé de la carrière du groupe, passant des sombres tempos des débuts jusqu’aux accents plus féroces qu’on retrouvait sur l’album One For Sorrow. Mon album préféré de l’année. Va lire ma critique. […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s