Le Best Ov 2016 de nos invités

best ov 2016 invites

Encore une fois cette année, une poignée d’invités ont accepté de vous donner leurs choix pour l’année 2016. C’est évidemment en majorité des albums metal, mais vous trouverez aussi autre chose. La succulente brochette se compose ainsi : Yanick Tremblay, Jean-François Rivard, Alex Martel, Jean-François Michaud, Oscar Souto, Casey Aylward, Sébastien Painchaud, Nicolas Laurent, Alexandre Murdock D’Amour, Alexandre Goulet, Daniel Thibault, et Patrick Martin.

bestov2015_blank

Yanick « Klimbo » Tremblay / Voir, Boulevard Brutal, Musik Universe

bestov2015_dots

Jean-François Rivard/ scénariste et réalisateur (Série Noire, Les Invincibles)

En cette fin d’année et cette période des fêtes, je trouve que c’est un fichu de beau cadeau que le Boulevard Brutal me demande mon top 10 de l’année en jazz fusion, d’autant plus que c’est la première fois. Sans me considérer un grand expert du genre, je dois vous avouer quand je headbang, je headbang en Ti-Jésus et j’espère que mes choix vont éveiller une curiosité en vous. Je vois cet exercice comme une façon de vous partager les albums qui ont le plus « loopés » dans mes systèmes audio de tout acabit.

Donc, comme c’est la première fois, commençons dans la controverse avec un choix atypique qui fera frissonner les puristes et j’ai nommé :

1. Zeal and Ardor — The Devil Is Fine
Quand les chants noirs des champs de coton se mélangent au black métal froid de Norvège, le tout donne une recette originale que je n’ai encore aujourd’hui jamais entendue. Plus on vieilli plus l’originalité et la nouveauté sont des denrées rares. Mais quand ton oreille tombe sur ce «One Man Band» qui s’amuse à créer de la confusion entre l’essence mythique et religieuse de ses deux genres, tu dis bravo et le Yable est vraiment correct.

2. Abbath — Abbath
Seigneur, réjouissons-nous, le premier album solo d’Abbath est une réussite. Une succession de riffs punchés qui rend l’album très accessible à n’importe quel néophyte du black métal. Mais la plus grande qualité de l’album? On ne s’ennuie pas d’Immortal.

3. Darkthrone — Arctic Thunder
Quelle surprise ce retour de Darkthrone. Loin de moi de m’attendre à un album épuré dans sa production, mais tout aussi lourd et thronesque. Des riffs découpés qui flirtent parfois avec le thrash et le punk tout en ayant encore de splendides finales en fade out. J’aimerais bien que mon conseiller municipal nous donne ce genre d’album de temps à autre.

4. WHORES — Gold
Ma découverte de l’année! Une énergie de feu, de belles échappé noisy et une attitude de «m’a t’en mettre plein les oreilles». Une belle production low-fi qui me rappelle McClusky un band que j’écoutais à l’époque, mais avec plus de rage. Et une mention spéciale au titre des pièces, t’as pas le choix de sourire quand une chanson s’appelle Baby Teeth ou Mental Illness as Mating Ritual. Ça déménage et canalise l’agressivité.

5. Nails — You will never be one of us
Si je continue dans la veine de canaliser son agressivité, le nouvel album de Nails est un incontournable cette année. Je ne vous répéterai pas qu’il fait à peine 30 minutes en durée. Une parfaite pulsion avant de rencontrer des innocents et du gaz pour affronter l’imbécilité.

6. Cobalt — Slow Forever
Encore une fois une grande surprise grâce à son mélange des genres qui sonne comme une tonne de briques. Un beau métal saupoudré d’influences southern rock, je ne m’attendais pas à avoir autant de plaisir. Ça me donne envie de tout laisser tomber et de m’ouvrir un bar métal à Nashville.

7. Ash Borer — The Irrepassable Gate
Un de mes petits enfants chéris de la scène USBM. J’ai vraiment peu d’objectivité, je les aime tellement et j’attendais la sortie avec impatience. J’ai cependant eu une certaine crainte à la première écoute, ont-il trop donné dans le doom pour ce nouvel opus ? Un peu, mais ce nouveau penchant se laisse apprivoiser, car il est toujours si bien soutenu par cette ambiance sombre et malsaine.

8. The Body — No one deserves happiness
Inclassable et surprenant. Acerbe et mélodique. Lourd et tendre. Des murs sons qui se font casser par un genre d’Enya sans doute sur l’influence. C’est un What The Fuck à la première écoute, mais rapidement, ça devient un What The Fun. Et de plus, The Body repousse les limites du Pig Squeal. Oreilles averties.

9. Russian Circle — Guidance
Du bel instrumental, c’est un peu mon Tempel de l’an dernier, mais plus doux. Un shoegaze métal de qualité sans que personne pleure sa vie avec des paroles. Des belles compositions mélodiques et ambiantes avec de jolis moments agressifs, le tout en restant touchant. Mes guts sont très heureux.

10. Winterfylleth — The Dark Hereafter
Ayons de la suite dans les idées et continuons avec le dernier de Winterfylleth que j’ai beaucoup écouté en partie à une ressemblance par son énergie et ses riffs trémolo/mélodique avec mon autre petit enfant chéri de la scène USBM et j’ai nommé Wolves in the Throne Room. C’est un peu un choix compensatoire, mais reste que j’ai su les apprécier pour ce qu’ils sont et que je me suis acheté toute leur discographie. Grand, beau et touchant.

Autres mentions vraiment honorables :

Anaal Nathrakh – The Whole of the Law
Deathbringer – From Silence was Born the Sound of Death.
Martyrdöd – List
Oranssi Pazuzu – Värähtelijä
Blut Aus Nord/Aevangelist – Codex Obscura Nomina

Mes Singles de l’année

Moth into Flame — Metallica
Satan is real — Creator
Square Hammer — Ghost

bestov2015_dots

Alex Martel / Rockfest

Top 5 métal – Amnesia Rockfest 2016

5. Lamb of God
Toujours une valeur sûre au Rockfest et très belle relation avec les membres du band, qui ont vu le festival grandir.  2013 était d’ailleurs très spécial, car ce fut le premier spectacle canadien du band suite à l’incarcération de Randy en République tchèque.

4. Sodom
Un des Big 4 du thrash allemand, pour la première fois au Canada depuis 10 ans.  C’était solide!

3. Sepultura ET Max & Igor Cavalera Return To Roots
J’aime bien faire ce genre de combinaison audacieuse au Rockfest.  Les deux étaient solides, mais je dois dire que j’ai préféré voir Max & Igor jouer Roots, un album qui a marqué mon adolescence.

2. Puscifer
Pas vraiment métal, mais le simple fait d’avoir Maynard James Keenan de Tool à Montebello était incroyable. J’adore ce band et je suis très content d’avoir fait leur premier spectacle à vie au Québec, d’autant plus que mon vieil ami Paul Barker de Ministry est maintenant dans Puscifer.

1. D.R.I.
Personne ne le croyait, mais j’ai réussi l’impossible en réglant les problèmes de douanes du band après 20 ans d’absence au Canada. Ce fut un très long travail de plus d’un an et des coûts juridiques très élevés. Spike m’a donné un gros câlin après leur spectacle, c’était un moment de grande fierté pour tout le monde.

bestov2015_dots

Jean-François Michaud / Heavy Montréal

Mon top 6 Artistes en 6 spectacles ou 6 chansons

Napalm Death – Heavy Montréal
On va se dire les vraies affaires, Napalm Death c’est le meilleur band métal live au monde. Les avoir vu a Heavy Montréal cet été a été un petit bijou. J’en ai encore des frissons ce matin en buvant mon Café Baileys.

Cult of Luna – Mariner
Parlant de meilleur au monde, La coupe du monde du métal en 2016, ça s’est gagné en Suède. Team Canada peut bien gagner toutes les coupes du monde de hockey avec un goaler comme Carey Price, mais Cult Of Luna a repêché une grande goaleuse en Julie Chrsitmas. Quel album sublime. Ex equo avec Céline Dion, un moment fort d’Heavy Montréal sur la scène Blabbermouth et à minuit à l’Astral en après festival.

Baroness – Purple
Si Cult of Luna gagne la palme d’or pour 2016, Baroness l’a gagné à la toute fin de l’année avec le magnifique Purple. Définitivement l’album qui a le plus joué dans mon walkman en 2016. Quel album parfait. Leur spectacle au Corona, c’était du gros bonbon.

All The Witches – When God Comes Back
Pour ceux qui me connaissent, les bands qui mélangent le blues et le métal et se prennent pour Black Sabbath, j’aime bien ça. (voir Graveyard – Hisingen Blues, 2011) Belle découverte pour moi cette année. Le 12 mars au Ritz. Afterparty chez moi.

Despised Icon – Beast
Gros retour pour Despised Icon cette année. À mon humble opinion le band montréalais le plus important des années 2000. Despised Icon a suivi son instinct et est revenu à la charge en 2016 au grand plaisir des fans au Heavy Montréal 2016. Amusez-vous les gars, on se tannera jamais de vous voir.

Leonard Cohen – You want it darker
L’album le plus dark de l’année. L’album montréalais de l’année. Oublie les gargouilles et les églises sataniques. Moi et mon papa on a vu le spectacle au Centre Bell en 2012. Alexis, c’était encore mieux que Céline. You Want it Darker, We kill the Flame. RIP

bestov2015_dots

Casey Aylward / Vattnet Viskar, Astronoid

Deftone — Gore
Tombs — All Empires Fall
Turnstile — Move Thru Me
Devin Townsend —Transcendence
Metallica — Hardwired to Self Destruct
Vile Creature — A Pessimistic Doomsayer
Ihsahn — Arktis
Gojira — Magma
Dillinger Escape Plan — Dissociation
White Lung — Paradise
Aesop rock — The Impossible Kid
Pears — Green Star

bestov2015_dots

Sébastien Painchaud / Tumbleweed Dealer

Oathbreaker – Rheia
C’est le top de beaucoup de listes et avec raison. Un groupe qui arrive avec une vision externe du black metal et amène un vent de fraicheur au style.

Meshuggah – The Violent Sleep Of Reason
Je ne m’attendais pas à grand-chose puisque je n’ai vraiment pas aimé l’album d’avant, donc imaginez ma surprise à la première écoute!

Ulcerate – Shrines Of Paralysis
Je trouve que le groupe tournais en rond depuis Everything’s is Fire. Le nouvel album, Shrines of Paralysis, m’a totalement fait changer idée. C’est encore meilleur!

TTNG – Disappointment Island
Le titre de l’album était plutôt au point, car je m’attendais à plus. L’album 13.0.0.0.0.0 est mon album de math rock préférée à vie. Cependant, après chaque écoute, l’album montait de plus en plus haut dans ma liste jusqu’à ce que je passe quelques semaines complètement obsédé à l’écouter.

Hexvessel – When We Are Death
Un autre album qui ne m’a pas accroché à la première écoute, leur changement de son m’a surpris. Leur rock psychédélique des années 60 a remplacé leur son folk et après plusieurs écoutes j’ai réalisé que les chansons me restaient dans la tête toute la journée et que je me dépêchais de rentrer à la maison pour les réécouter.

Pity Sex – White Hot Moon
Je suis tombé en amour avec le groupe l’an passé et il revient à la charge avec un album absolument parfait. Moitié retro grunge moitié indie rock moderne, complètement accrocheur, je m’en tanne jamais.

Mare Cognitum – Luminiferous Aether
Je suis un gros fan du mouvement blackgaze, mais souvent les groupes sont unidimensionnels. Mare Cognitum unit l’atmosphère du blackgaze avec des passages plus pesants et plus complexes.

Deathspell Omega – The Synarchy Of Molten Bones
Si c’était un album plutôt qu’un EP, ce serait probablement mon numéro 1!

Sarabante – Poisonous Legacy
Du D-Beat/grind grec qui arrache tout. J’adore tout ce que ce groupe a fait et ils sont sortis de nulle part pour sortir un nouvel album sans préavis. Je m’attendais à beaucoup et mes attentes ont étés surpassées!

Saor – Guardians
Du Post Black Metal irlandais avec une touche folklorique. Je suis rarement fan des trucs à tendance folk, mais ici la flûte et les passages acoustiques sont très bien incorporés aux compositions.

bestov2015_dots

Nicolas Laurent / The Arrs

Upon a burning Body — Straight from the Barrio
Whitechapel  — Mark of the Blade
A Night In Texas – The Rotten King
The Dillinger Escape Plan —  Dissociation
Meshuggah — The Violent Sleep of Reason
Beartooth — Aggressive
Every Time I Die — Low Teens
Gojira — MAGMA
Oathbreaker — Rheia
After The Burial – Dig Deep

bestov2015_dots

Oscar Souto / Anonymus

Testament — Brotherhood of the snake
Death Angel — The evil divide
Megadeth — Dystopia
Korn — The serenity of suffering
Billy Talent — Afraid of heights
Anthrax — For all kings
Metallica — Hardwired… to self-destruct
Airbourne — Breakin’ outta hell
Wolfmother — Victorious
Hatebreed — The concrete confessional

UN PETIT EXTRA

Mass Hysteria — Matière noire
OK c’est un album de 2015, mais j’ai eu cet album quand on a joué avec eux à Drummondville en 2016. De la BOMBE!

Wild Call — Wild Call
OK je suis dans le band maintenant, mais lors de la création je n’y étais pas! Donc ça compte! 😉

bestov2015_dots

Patrick Martin / Reanimator

Lost Society — Braindead
Airbourne — Breakin’ Outta Hell
3 Headed Giant — 3 Headed Giant
Megadeth — Dystopia
Striker — Stand In The Fire
Testament — Brotherhood Of The Snake
Death Angel — The Evil Divide
Dance Laury Dance — Laser Shark EP
Ghost — Popestar
Despised Icon — Beast

Top Show 2016

1. Airbourne au Corona
2. Ghost au Metropolis
3. Twisted Sister au Rockfest
4. Slayer, Anthrax, Death Angel au Metropolis
5. 30e de Barf avec Anonymus, Overbass et Arsenic 33 au Club Soda

bestov2015_dots

Alexandre Murdock D’Amour / Unbeing

1. C.B Murdoc — Here Be Dragons
2. Meshuggah — The Violent Sleep of Reason
3. Revocation — Great is our Sin
4. Black Crown Initiate — Selves We Cannot Forgive
5. Haken — Affinity

bestov2015_dots

Alexandre Goulet / artiste

1. Oatbreaker – Rheia
2. Full of Hell/ The Body – One day you will ache like I ache
3. Sex Prisoner – Tannhauser Gate
4. Culture Abuse – Peach
5. A Tribe Called Quest – We Got it from Here… thank you 4 your service

Mentions spéciales

Zao – The well intentioned Virus
Ion Dissonance – Cast the first Stone
Hierophant – Mass Graves
Nothing – Tired of Tomorrow

bestov2015_dots

Daniel Thibault / auteur (Mirador, Ruptures)

Oranssi Pazuzu — Värähtelijä
Eight Bells — Landless
Gojira — Magma
Cobalt — Slow Forever
Meshuggah — Violent Sleep Of Reason

space25pix

skull-crossbones

space25pix

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s