Le Best Ov 2016 de Bruno Georget

best ov 2016 bruno georget boulevard brutal

J’ai jamais autant écouté de métal qu’en 2016. Y’a tellement de bon stock qui s’est produit cette année, c’est fou. En faisant ce Best Ov, j’avais toujours un album qui poppait. “Shit c’est sorti c’t’année ça?!??” Oui, le métal est en forme. Ce Best Ov est varié, y’en a pas mal pour tous les goûts. J’suis un gars qui aime le stock très underground mais aussi du stock commercial. Comme disait Negan dans The Walking Dead : « You can breathe. You can blink. You can cry. Hell you’re going to do all of that. »

bestov2015_blank

15. DAWN OF ASHES — Theophany

DAWN OF ASHES — Theophany

Gros fan d’industriel ici. Gros fan. Puis surtout le metal industriel. Style qui se perd avec le temps et se fait de plus en plus rare. Enfin, l’intense, le brutal. Theophany est un album qui est sale, effrayant et violent. La voix de Kristof Bathory, très black, est parfaite pour l’univers créé par le band. Je reconnais du vieux Skinny Puppy et Frontline Assembly dans le style et l’album est très varié. Un underdog qui mérite votre attention.

bestov2015_blank

14. METALLICA — Hardwired… to Self-Destruct

metallica hardwired to selfdestruct

J’ai. Détesté. L’album de Metallica à sa sortie. J’trouvais ça tellement frustrant qu’on nous offre des tracks aussi peu thrash après les excellents singles qui nous ont été servis. Puis j’ai continué à écouter l’album dans mon char, relaxé. Crisse y’est bon c’t’album-là! En effet, c’est pas l’album thrash qu’on voulait mais y’a d’excellents riffs, des bons beats (vous avez bien lu) puis James est beaucoup plus inspiré et inspirant qu’à Death Magnetic. Dream No More et ManUNkind sont d’après moi les grands ratés de l’album mais le reste? Solide. Donnez-lui du temps, c’est un grower.

bestov2015_blank

13. SINSAENUM — Echoes of the Tortured

SINSAENUM — Echoes of the Tortured

Joey Jordison (Slipknot) est un puissant drummer. Par contre il a tendance à créer ou participer à des projets trop soft pour son talent à mon avis. On change tout ça avec Sinsaenum, un super groupe formé de Jordison, Frédéric Leclercq (Dragonforce), Stéphane Buriez (Loudblast), Attila Csihar (Mayhem) et Sean Zatorsky (Daath). C’est du talent ça l’ami. L’album est très fort pour un premier. Du death metal pur et intense accompagné d’inserts sonores entre les tracks. Un début très prometteur, j’espère les voir en concert!

bestov2015_blank

12. BENT LIFE — Never Asked for Heaven

bentlifeart

Un band hardcore du Nebraska dans mon Best Ov? You bet. Un album qui va passer tout drette pour plusieurs fans de musique hardcore puisqu’il ne sont pas signés sur un gros label. Une fois que tu l’écoute par contre tu comprends pourquoi j’ai mis ça ici. Un album enragé, sans aucun niaisage. J’ai dû me taper Never Asked for Heaven au moins 100 fois. Quel album satisfaisant. J’aime le son qui me rappelle les vieux albums du genre, en passant par le punk et le thrash.

bestov2015_blank

11. BAD OMENS — Bad Omens

BAD OMENS — Bad Omens

J’suis un gros fan de Bring Me The Horizon. Bad Omens c’est comme le BMTH de Sempiternal. Les gars sont excellents en composition et l’album est très varié musicalement. Parfois enragé, parfois doux, parfois intense. La pièce Malice ressemble à du Slipknot à leurs débuts alors que la pièce Crawl ressemble à une pièce que Trent Reznor (NIN) aurait fait seul au piano. Les gars sont jeunes, représentent leur génération et leurs problèmes mais le font avec style. La voix et les paroles de Noah Sebastian font de lui un frontman efficace et doué. Très fort pour un premier album.

bestov2015_blank

10. COMBICHRIST — This Is Where Death Begins

combichristthisiswherecd

Ces pionniers de l’industriel sont là depuis longtemps mais depuis plusieurs années, le leader Andy LaPlegua a un penchant pour le metal industriel. Cet album est leur premier vrai album du genre. Ça fesse! Y’a des tounes de tout genre là-dessus. We Are The Plague est un thème chaotique rassembleur, My Life My Rules est une toune de party, Exit Eternity est une pièce froide industrielle rythmée. J’ai très hâte de les voir en show avec cet album. Si vous avez la chance de voir Combichrist en show, vous allez comprendre pourquoi je suis accro au band.

bestov2015_blank

9. POLAR — No Cure No Saviour

a0582306426_10

J’suis toujours épaté de l’énergie de ce band sous-estimé du Royaume-Uni. Ils ont toujours fait de la bonne musique – entre le hardcore et le metalcore mais No Cure No Saviour est très réussi. C’est devenu mon feel good album de l’année. Expéditif, très solide au niveau de la voix et des beats. Juste – ben efficace. Écoute ça le chum.

bestov2015_blank

8. KING 810 — La Petite Mort or A Conversation With God

king810petitemortcd

Ahhhh King 810. Un band qui a fait beaucoup jaser de lui dernièrement à cause de leur port d’armes. Ça fait partie d’la game. King 810 est un band dont j’ai parlé plus tôt cette année et le fait que le leader David Gunn écrit sur ce qu’il vit est troublant. Ça rend le produit meilleur si ça n’était seulement que des paroles. Musicalement, cet album est impeccable et varié. Un album riche, recherché et original. Chose rare dans le genre. Un incontournable que vous soyez d’accord ou non avec le fait qu’ils veulent porter un gun dans leurs poches sur un stage. Après tout, Tom Araya s’est jamais fait achaler sur le fait qu’il fait la promotion du port d’arme à feu. Bref, écoutez l’album avant de juger du band. Vous serez surpris.

bestov2015_blank

7. RAVENCULT — Force of Profanation

a2235581455_10

Le black metal est en puissante forme. Le dernier album de Ravencult torche tellement que j’ai de la misère à trouver mes mots pour le décrire. Tu le pars et c’est volée après volée. Cet album marque un virage important aussi pour le band puisqu’il s’agit d’un nouveau chanteur. Alexis Papatheofanous a tout ce qu’il faut. Crasseux et agressif dans la livraison. Cette année j’ai beaucoup d’albums qui évitent le niaisage et celui-ci est un des meilleurs exemples. Y’a un côté rock garage aussi au matériel de Ravencult qui fait que c’est comme un bon album de party black. Du gros fun brutal.

bestov2015_blank

6. AFTER THE BURIAL — Dig Deep

after-the-burial-dig-deep-album-art

Oh les tannants. After The Burial est un des seuls bands metal à avoir dit non à Spotify et Apple Music. Ce qui fait que plusieurs auront passé à côté de ce petit bijou du metal en 2016. Après un virage weird qui manque de direction sur l’album Within Wolves, les gars sont en pleine forme avec Dig Deep. Un album qui rappelle ce qui les a rendu si forts sur les albums In Dreams et Rareform. Brutal et technique sans jamais oublier qu’on est là pour headbanger. Les gars font le parfait pont entre le djent, le metalcore et le deathcore. Ils ont maintenant leur propre style. Les riffs sont tellement originaux et catchy, d’la bombe.

bestov2015_blank

5. WHITECHAPEL — Mark of the Blade

whitechapel-mark-of-the-blade

Phil Bozeman a décidé de faire quelques passages clean sur cet album et ça paye. Ça fait du bien. Rien de bien dérangeant en plus, j’peux pas croire que les fans ont chialé. L’album est efficace et regroupe les meilleures idées du band. Des riffs réfléchis et punchés puis des paroles de plus en plus matures et engagées. Mark of the Blade n’est pas l’album le plus original de Whitechapel mais il m’est jamais arrivé auparavant d’aimer chaque toune sur un de leurs albums. Tout est tight, les gars sont en parfait contrôle de leur son.

bestov2015_blank

4. WITCHERY — In His Infernal Majesty’s Service

withceryinhisinfernalcd

Quel album! Wow. Witchery a toujours sorti du bon stock mais là y s’dépassent. Du blackened death/thrash à son meilleur. C’est un autre supergroupe formé de Angus Norder (Nekrokraft), Patrik Jensen (The Haunted), Richard Corpse (Seance), Sharlee D’Angelo (Arch Enemy) et Christofer Barkensjö (The Resistance). Le nouvel album sonne comme un hommage au meilleur de ce que Slayer a fait en carrière, à saveur black. Quessé qu’y mettent dans l’eau en Suède? Calvaire tout sonne comme une tonne de briques là-bas!

bestov2015_blank

3. ARCHITECTS — All Our Gods Have Abandoned Us

arcgods

Toujours aussi engagés, les gars d’Architects ont sorti un album au bon moment. Avec la présidence de Trump qui s’en vient et l’état de la planète, y’a du matériel à écriture. All Our Gods Have Abandoned Us est très riche musicalement. Des compositions qui bûchent sans jamais perdre le cap sur la signature Architects. Y’a un sentiment d’urgence, de détresse et de profond désespoir partout sur l’album. C’est venu me chercher en maudit – malgré toute la brutalité, y’a une certaine beauté aux textes et à la musique qui se retrouve ici. Aussi, c’est le meilleur titre d’album metal depuis God Hates Us All de Slayer.

bestov2015_blank

2. ABBATH — Abbath

Abbath

J’pense qu’on peut déjà dire que 2016 aura été l’année d’Abbath. En profitant du mythe autour de lui, des nombreux Memes sur Abbath et Immortal et des niaiseries sur internet – Abbath est celui qui rit le dernier. Sa popularité a monté en flèche depuis son départ d’Immortal. Je l’ai vu en show avec Children of Bodom et c’était absolument incroyable. De sa présence à la performance jusqu’au merch, Abbath reigne. Son premier album est parfait, y’a pas à dire. C’est un maître du riff. Y’a tellement de classiques sur cet album qu’on ne pourrait en piger qu’un seul. C’est épique, c’est crasseux, c’est du black metal qui flirte avec le rock. Un gars qui comprend l’importance d’une bonne prod et d’une bonne image à tout mon respect. On peut être black metal sans sonner comme d’la marde.

bestov2015_blank

1. VREDEHAMMER — Violator

557663

Y’a aucun album que j’ai écouté aussi souvent sans me tanner que l’excellent Violator de la formation Vredehammer. C’est un band qui fait du black à saveur death. Ils viennent tout droit de Norvège. Per Valla a quitté Abbath pour se concentrer enfin sur ce band et ça paye. Malgré le fait que le band est actif depuis 2009, ils n’ont jamais rien fait d’aussi puissant. Valla est un véritable génie du metal qui j’espère, pourra gagner la reconnaissance des metalheads. Violator est rempli de passages complexes et violents sans jamais perdre en rythmique. Tu va te dévisser le cou. Tu va capoter. C’est un album sombre et intense qui comprend l’importance du momentum. Les pièces sont courtes et il n’y a pas de temps mort. Desfois plus lent, desfois plus vite mais toujours très riche, très garni. Mon album parfait de l’année. Un underdog qui va, j’en suis certain, dominer la scène dans les prochaines années.

bestov2015_dots

 

Mentions spéciales

ligne-mentions-burn

VINTERBLOT — Realms of the Untold
Un album froid, parfait pour l’hiver. Vinterblot est un band terriblement fiable et le prouvent une fois de plus avec cet album Death Black qui te donne le goût de vaincre tes ennemis.

LORD OF WAR — Suffer
J’ai découvert cet album trop tard cette année pour pleinement l’apprécier. C’est pesant comme c’est pas possible. Gras.

SKELETONWITCH — The Apothic Gloom
Quel virage! Le band a amélioré son univers musical et le résultat est hallucinant. J’me tappe ce EP régulièrement.

ASENBLUT — Berserker
Du metal dans le style d’Amon Amarth terriblement brutal. J’ai écouté ça en boucle. Le manque de variété sur l’album en fait un album parfait pour les shuffles.

NOCTEM — Haeresis
Toujours aussi fort Noctem. Haeresis est un album qui fesse – du Black chaotique. J’ai par contre l’impression que l’album aurait gagné à être plus court.

bestov2015_dots

Déceptions de l’année

MEGADETH — Dystopia
L’album manque de punch j’trouve. Malgré ça il reste un des meilleurs albums que Mustaine et sa bande ont fait. En fait le gros problème c’est la prod d’après moi. Ça sonne flat. Mais les pièces sont excellentes. Adler ftw.

INSOMNIUM — Winter’s Gate
J’suis un puissant fan d’Insomnium mais là je trouve qu’ils tournent en rond sur l’album. C’est un bon album mais après la 3e partie, ça commence à sentir le recyclage. Y’a du bon sur cet album mais je pense qu’il est sur-estimé, les gars sont capables de mieux que ça.

KVELERTAK — Nattesferd
Toujours aussi fiable mais j’ai trouvé l’album trop sympathique et rock à mon goût. Je les aime plus intenses. C’est quand même un bon album.

bestov2015_dots

Meilleure pochette de l’année

ABBATH — Abbath

Pire pochette de l’année

METALLICA — Hardwired… To Self-Destruct

Clip de l’année

La trilogie de clips de SLAYER— Repentless, You Against You, Pride In Prejudice.

space25pix

skull-crossbones

space25pix

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s