Critique de Eye of Solitude – Cenotaph

6PAN1T-C PSD
 
En 2013, j’inscrivais le majestueux Canto III à mon palmarès des meilleurs albums de l’année. Eye of Solitude, quintette anglais qui s’adonne au doom funéraire, m’avait alors étonné. Le groupe a ensuite fait paraître un EP constitué d’un seul morceau de près de 50 minutes, qui ne m’avait hélas pas autant séduit. Je dois même avouer que depuis ce Dear Insanity (2014) j’étais moins au fait de ce qui se passait avec Eye Of Solitude.

Or, voilà qu’il y a quelques semaines, la formation faisait, sur sa page facebook, la promotion d’un nouvel album, Cenotaph, dont la sortie est attendue pour le 1er septembre prochain. Jadis associé au label Kaotoxin, Eye of Solitude semble avoir repris le contrôle de tous les aspects de la production, puisque Cenotaph sera mis en marché de manière indépendante. C’est d’ailleurs avec le chanteur Daniel Neagoe que la communication s’est faite afin d’obtenir la copie promotionnelle de ce quatrième album.

Avec Cenotaph, Eye of Solitude continue de livrer son doom comme il sait bien le faire. Constitué de quatre compositions, l’enregistrement empreint d’une sombre mélancolie s’inscrit dans la lignée de Canto III. Sans être aussi inspiré et ambitieux que leur précédent disque à mon avis, Cenotaph réserve toutefois des passages dignes d’intérêts sur chacun des titres qui misent davantage sur un doom très, très lent.

Les premières notes (d’abord un son d’extrême grave au piano, répété une seconde fois avec une guitare dévastatrice) donnent d’ailleurs le ton : la fin, inévitable, est arrivée. Eye of Solitude exprime la perte et la tristesse en alternant entre lyrisme et douleur brutale. L’auditeur est ainsi transporté dans un univers toujours morose, mais cependant moins chargé d’intensité dramatique et peut-être d’avantage enclin à des ambiances sonores vaporeuses. La grisaille demeure prédominante sur toutes les compostions teintées d’un spleen qui goûte la mort. Dépressifs s’abstenir.

L’album au format CD et tiré à seulement 300 exemplaires se trouve ici :
http://www.eyeofsolitude.bigcartel.com/

 


Vous pouvez également découvrir mes écoutes métalliques partagées sur instagram, en recherchant le mot-clic #metalcoolique.


Advertisements

About Alexandre Duguay

Rédacteur, intégrateur et développeur web. Autrefois musicien (violoniste et guitariste). Toujours mélomane, cinévore et audiophile. Collectionneur de vinyles, cassettes et VHS.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s