Entrevue avec Forteresse

SP044

Forteresse vient tout juste de lancer son cinquième album, Thèmes Pour La Rébellion et pour ma part, c’est la meilleure parution black métal de 2016. Pas de farce. C’est malade. Le 16 juillet dernier, les gars sont venus détruire le Sous-Bois à Chicoutimi et j’en ai profité pour jaser avec les quatre membres. Une vraie chance puisqu’ils ne donnent pas beaucoup d’entrevues. Forteresse, c’est du sérieux. Des musiciens avec une démarche artistique et une conviction comme j’ai rarement vu. Et ils sont sympathiques en plus (mais j’sais pas si j’ai le droit de dire ça)… Bref, cette discussion fut des plus agréable.

Boulevard Brutal: Forteresse célèbre ses 10 ans d’existence… Pensiez-vous au départ que l’aventure durerait aussi longtemps?

Moribond: Non. Mais nous n’avions pas vraiment d’objectif au départ. Mais ce projet, il est avec moi à tous les jours et le sera jusqu’à ce que je crève.

Boulevard Brutal: Thèmes Pour La rébellion est encensé partout dans le monde et plusieurs le citent comme l’album black métal de 2016. Êtes-vous surpris de la réaction des gens?

Fiel: Nous on fait de la musique qui nous plaît. C’est certain que la réaction fait plaisir, c’est l’fun de voir la connexion avec les gens.

Matrak: Si une toune finit sur l’album, c’est qu’elle a passé à travers notre propre critique. Alors si les gens aiment ça tant mieux. Mais on fait pas de la musique pour les critiques.

Athros: Et nous sommes fiers de voir que les gens nous suivent encore même si ça faisait longtemps que nous avions réalisé un album…

Boulevard Brutal: On s’entend que faire du black métal, ce n’est pas pour l’argent…

Matrak: Les musiciens black métal qui vivent de leur musique, tu peux les compter sur les doigts de ta main. La passion compte pour beaucoup dans notre démarche. On ne suit aucune mode. On a une conviction dans notre musique. Devenir des vedettes n’est pas notre but.

Moribond: Forteresse fait partie de notre quotidien et c’est un passe-temps avant tout. On ne tient pas non plus à ce que ça devienne une job. On aime le black métal et l’intention est pure.

FireShot Capture 3 - Steve Dallaire sur Instagram _ Fort_ - https___www.instagram.com_p_BH8owA5gZlM_

                       Photo: Steve Dallaire

Boulevard Brutal: Et les fans semblent comprendre votre démarche. Je constate d’ailleurs l’intérêt de plusieurs envers votre message, même si les textes sont en français…

Moribond: Ce qu’on écrit, on y croit vraiment. C’est ce qui fait que la musique est authentique. Tsé, les bands black métal qui chantent à propos de Satan pis que tu vois ensuite faire leur épicerie au Costco… Y’a un peu de théâtre là-dedans. Je pense que le black métal est fait aussi pour passer des vrais messages.

Matrak: Notre message est basé sur ce qu’on vit au quotidien. On ne joue aucune game…

Boulevard Brutal: Vous avez mixé et masterisé l’album au studio Necromorbus en Suède et ça sonne pas à peu près. Êtes-vous satisfaits du résultat?

Moribond: On a enregistré l’album nous-mêmes, Fiel a fait la portion «editing» et nous avons envoyé les chansons en Suède par la suite.

Fiel: J’avais mixé avec Moribond Par Hauts Bois et Vastes Plaines et Crépuscule d’Automne mais pour cette fois-ci, on cherchait un son plus agressif en lien avec les chansons, des guitares plus agressives aussi. Donc on est allé se chercher une expertise additionnelle. On est très content du son du disque.

Boulevard Brutal: Vous avez été absents pendant cinq ans… Pourquoi cette longue absence?

Moribond: Ben on a fait des shows pendant ce temps et les tounes sur Thèmes ont été écrites depuis un bon bout. L’enregistrement fut long et nous n’étions vraiment pas pressés. Et nous nous sommes concentrés sur d’autres projets parallèles que nous avons. Le timing était parfait pour le sortir maintenant.

Boulevard Brutal: Thèmes Pour La Rébellion est un disque extrêmement agressif et vous n’avez pas utilisé d’instruments traditionnels comme auparavant. Était-ce une décision prise à l’avance ou c’est juste venu comme ça?

Moribond: C’est arrivé comme ça, rien de prémédité… On ne s’est pas vraiment assis et pris une décision sur la direction de l’album. J’écoutais du black métal plus agressif au moment de l’écriture de Thèmes et tous les morceaux se sont imposés d’eux-mêmes. Le son demeure Forteresse, mais c’est juste sorti comme ça.

Boulevard Brutal: Vous avez déclaré récemment en entrevue que Forteresse n’est pas la glorification, mais la mise en valeur de la culture québécoise. Pouvez-vous élaborer là-dessus?

Matrak: Présentement dans le black métal, il y un gros mouvement NSBM (national socialist black metal) et nous avons rien à voir avec ça. Malheureusement beaucoup de gens font vite la relation avec ce mouvement. Tout comme l’Islam d’ailleurs, le monde fait des raccourcis assez vite… Étant un band patriotique, ce qui est plus de «gauche», nous sommes un peu une anomalie puisque partout ailleurs, le black est vu comme plus de droite. Surtout en Europe. Nous on veut mettre en évidence notre culture.

Moribond: J’ai été mal cité là-dessus. C’est un peu la glorification en quelque sorte. Nous voulons parler de notre culture, de notre folklore, et de ne pas avoir honte de ça. On veut mettre en valeur ce qu’on est en tant que québécois. Et nous sommes tous souverainistes.

Matrak: On vend des albums à travers le monde et les gens s’attendent à un produit en français. Et beaucoup font l’effort de traduire nos textes.

Boulevard Brutal: Croyez-vous qu’un jour la souveraineté va se faire au Québec?

Fiel: En fait la souveraineté commence par soi-même. En tant qu’individus, nous croyons que c’est la bonne chose à faire. C’est une passion pour nous et on en parle aux autres.

Matrak: Je n’ai aucune affinité avec aucun parti politique. Moi je préfère qu’on se concentre sur la souveraineté et ensuite on verra où ce qu’on va aller en tant que peuple. Tous les véhicules sont bons pour l’indépendance. J’avoue que c’est très typique aux québécois de voir les problèmes avant les solutions. Allons-y étape par étape et arrêtons de se faire peur. J’ai étudié en histoire et je ne connais aucun peuple qui a voulu se départir de son indépendance et revenir en arrière pour se fair gérer leurs affaires. Il y a un discours de peur envers l’indépendance alors que moi ça ne me fait pas peur. L’indépendance n’est pas la fin, c’est le début.

Fiel: Donnons-nous le droit de régler notre propre problèmes chez-nous, nos lois, nos impôts,etc…

Matrak: Il faut être indépendant au quotidien. Ça me fait capoter d’entendre les gens qui demandent aux gouvernements de faire quelque chose. Le gouvernement est là pour te représenter, TU devrais faire de quoi. Si les gens travaillent ensemble dans la même direction, le gouvernement va suivre le mouvement. Il n’aura pas le choix.

NDR: Comme l’épouse était présente lors de l’entrevue, elle en a profité pour poser la question Elle-Québec…

L’épouse: Si vous aviez un show de rêve, ce serait quoi et où?

Moribond: Moi ce serait le Japon, le rêve de beaucoup de groupes j’imagine… On a jamais vraiment pensé à ça… Mais le show de rêve, c’est le prochain show!!! Ha! Ha!

Ne manque pas Forteresse à La Messe Des Morts en novembre prochain, tu peux t’acheter des billets ICI.

L’album Thèmes Pour La Rébellion est disponible ICI.

Tu peux me suivre sur Twitter ICI

FireShot Capture 4 - Steve Dallaire sur Instagram _ Fort_ - https___www.instagram.com_p_BH8pq6zAgbJ_

                        Photo: Steve Dallaire

Advertisements

There is one comment

  1. Le Best Ov 2016 de Steve Dallaire | Boulevard Brutal

    […] Une claque dans’ face. Thèmes Pour La Rébellion de Forteresse, c’est ça. L’album black métal de l’année? Peut-être. On ne peut qu’être fier de la formation de Québec. Cet album fut encensé de toute part à sa sortie et avec raison. Un de meilleurs shows que j’ai pu voir en 2016 d’ailleurs. Tu ne possèdes pas cette galette? Lâche ton pain sandwich pis cours t’acheter ça. Je me suis entretenu avec le groupe d’ailleurs, tu peux lire ça ici. […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s