MÉTALCOOLIQUE : Les meilleurs albums de mai 2015

metalcoolique_boulevard-brutal

*La sélection correspond aux choix de votre humble serviteur et ne représente pas nécessairement celle du staff de Boulevard Brutal.

4 – FAITH NO MORE – Sol Invictus
(Ipecac)

Faith-No-More-Sol-InvictusJe ne vais pas répéter ce que j’ai écris dans ma critique en duo où vous pouvez également y découvrir l’avis de mon camarade Steve Dallaire (il a un air de famille avec Grindcardo, n’est-ce pas?). Mais si t’as pas le coeur à cliquer sur le lien, car tu souffres d’une tendinite à l’index, sache que Sol Invictus se bonifie au fil des écoutes. En gros, c’est pas mal leur meilleur album depuis Angel Dust.

3- OBSEQUIAE – Aria Of Vernal Tombs
(20 Buck Spin)

Aria of Vernal TombsUne de mes plus belles découvertes cette année, le trio américain Obsequiae, qui suggère un black métal teinté de musique médiévale. Je me méfie généralement de ce genre de mélange, car j’ai souvent connu de douloureuses expériences auditives, mais ici, rien de la sorte. Au contraire! Avec ce second disque Obsequiae manie avec beaucoup de doigté le langage musical provenant de la période de Moyen-Âge. Le premier titre de Aria Of Vernal Tombs en témoigne d’ailleurs, avec une instrumentale interprétée sur une harpe médiévale que maîtrise avec brio Vincente La Camera Marino. Vraiment de toute beauté. Ces interludes parsèment donc le reste de l’enregistrement, où le métal demeure très présent.

2- LEPROUS – The Congregation
(Inside Out)

The CongregationThe Congregation ne m’a pas atteint avec la même puissance que son prédécesseur, Coal, mais ce cinquième album de Leprous se révèle à la hauteur de mes attentes. The Congregation confirme également que le groupe de métal progressif semble avoir bien défini son identité musicale. En effet, ce récent opus poursuit sensiblement dans la même direction que Coal. L’album ouvre en force avec l’accrocheuse et efficace The Price et Leprous enchaîne avec une série de compositions vraiment bien écrites. The Congregation perd un peu de son éclat à partir de Triumphant, qui n’est pas mauvaise, mais qui me laisse sur ma faim. Les choses se replacent peu à peu sur Red, tandis que le chanteur et claviériste Einar Solberg parvient encore une fois à m’achever solide avec les refrains sur les poignantes Slave et Down.

1- ARCTURUS – Arcturian
(Prophecy)

Je me vente pas de ça, mais je ne savais même pas qu’Arcturus préparait un nouvel album il n’y pas si longtemps. Pire, je n’avais pas la moindre idée que le groupe norvégien avait repris ses activités suite à sa mort annoncée quelque part vers 2007. C’est avec étonnement et tout autant d’enthousiasme que j’ai donc accueilli le plus récent album intitulé Arcturian. Et j’ai bien fait, puisque ce nouvel enregistrement est salement réussi. Fidèle à eux-mêmes, les musiciens d’Arcturus donnent toujours dans le black d’avant-garde, combinant avec un savant dosage des riffs dévastateurs (Angst, Pale), de l’électronique (Warp, Demon) et des arrangements orchestraux bien foutus. D’ailleurs les lignes de violon sur The Journey sont sublimes. Il s’agit donc d’un prodigieux retour en force!


Vous pouvez également découvrir mes écoutes métalliques partagées sur instagram, en recherchant le mot-clic #metalcoolique.


Advertisements

About Alexandre Duguay

Rédacteur, intégrateur et développeur web. Autrefois musicien (violoniste et guitariste). Toujours mélomane, cinévore et audiophile. Collectionneur de vinyles, cassettes et VHS.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s