Night Demon te ramène 35 ans en arrière…

468137

Et même si tous les clichés de l’époque sont présents sur ce Curse Of The Damned, Night Demon réussit à produire un métal diaboliquement rafraichissant. Fait étonnant, c’est le premier disque de ce power trio californien. À entendre leur musique fortement influencée de la vague NWOBHM, j’aurais cru que les gars étaient des vieux poils britanniques. Pas pantoute. Des jeunes loups toé chose. C’est Réjean Tremblay qui capoterait… Je vais être honnête avec toi, lorsque j’ai vu cette pochette à l’allure de film d’horreur de série B, j’étais certain que ce serait de la marde. Tsé quand tu t’attends à vraiment rien…

C’est le valeureux Sebbrutal qui m’a conseillé Curse Of The Damned. J’étais plutôt surpris, pas son genre de métal d’habitude… Bref, ce disque n’arrête plus de tourner dans la chaumière depuis ce temps. Je suis retombé tout droit dans la période à laquelle j’ai découvert la musique du diable. T’es un fan de la période Di’Anno d’Iron Maiden? Tu vas être servi, entre autres sur la pièce Mastermind. J’ai parfois l’impression d’entendre du Tygers Of Pan Tang, du UFO aussi. Ça c’est vieux dude. Tu n’étais probablement pas né à cette époque. Il y a même des références à Kill ‘Em All sur la robuste Killer (concept ici). Ok, assez le niaisage, écoute la toune qui suit. Le riff à 2:05… à chaque fois que je l’entends, les poils me dressent sur les bras. On dirait du bon vieux Mercyful Fate.

Screams In The Night est la chanson qui ouvre l’album et je te dirais qu’il n’y a pas vraiment de moments faibles sur Curse Of The Damned. Mais c’est old-school en baptême. Pas de blast beats, pas de voix gutturales. Du métal dans ce qu’il y a de plus traditionnel. On pourrait croire que tout a été fait dans le style, mais étonnamment, Night Demon nous bouscule de riffs accrocheurs et de mélodies savoureuses sans toutefois se prendre trop au sérieux. Enfin, j’ose croire. Avec des textes comme “His name is Satan, he rules the underworld”, je me dis qu’ils ont un bon sens de l’humour.

Connais-tu la formation Diamond Head? Ben oui tsé, Am I Evil de Metallica là là? Ben c’est eux qui ont écrit ça. La musique de Night Demon, c’est puissant et solide comme du Diamond Head, juste un soupçon plus rapide. Et la voix du bassiste/chanteur Jarvis Leatherby ressemble beaucoup à celle de Sean Harris, leader de ce groupe culte anglais. La seule pièce qui diffère un peu du lot est l’excellente The Howling Man avec un son doom à la Black Sabbath.

Curse Of The Damned sonne comme s’il avait été enregistré en 1980. C’est évidemment voulu et foutrement bien fait d’ailleurs. Du heavy métal classique comme dans l’temps. J’aimerais ça l’avoir en format vinyle. Je pourrais le spinner à l’envers pour entendre des messages de Satan… Il y a certaines chansons qui se ressemblent dans le lot, certes, mais je te dirais qu’en général c’est un produit très intéressant qui ne sera pas gênant de mettre dans ton prochain party…

Originalité : 2 (mais je m’en crisse)
Qualité de l’écriture : 8
Gros fun noir : 9
Volume à lequel tu dois l’écouter : 11

Cote de Steve : 8.5 Réjean Tremblay en spandex sur 10

Tu peux me suivre sur Twitter ICI!

Advertisements

There are 2 comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s