Critique de New Order of the Ages – Reciprocal

reciprocalagescd_600

Indépendant
Par Evans Brouillette

Hollywood est réputé pour sa grande notoriété cinématographique. Mais ça l’air qu’il n’y a pas juste ses films qui sont bons. En effet, les gars de Reciprocal viennent du même coin de pays que la plupart des films que TVA nous joue depuis des dizaines d’années. D’ailleurs, cela semble avoir eu des répercussions sur la composition de New Order of the Ages, car avant la plupart des pistes de l’album, nous pouvons entendre soit des monologues, dialogues, séquences ou trames sonores qui semblent sortir directement de films d’épouvante, politiquement anarchique ou simplement policier. Comme ces Américains font dans le technical death metal assez violent merci, ces petits « entractes » laissent un petit répit auditif avant de reprendre l’écoute de l’album et nous permet d’encore plus apprécier les autres morceaux. La guitare se veut incroyablement complexe, tant au niveau de la rapidité que des riffs. Au niveau du rythme, la basse et le drum ne passent pas inaperçus. Pis rajoute à ça une voix qui me fait penser à celle du brutal death par boutes.

En passant, Reciprocal roule depuis 2007, mais c’est leur deuxième album full length, le premier étant fait en 2009. Si tu veux de quoi d’aussi fucké que Unexpect, aussi blastant que du Cerebral Bore et aussi efficace qu’un lavement avant une coloscopie, ben garoche-toi sur cet album-là. C’est une belle découverte.

7,5/10

Date de sortie: 19 novembre 2013

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s