Critique de The Stalker – Eminence

381913

Indépendant
Par Evans Brouillette

On ne s’ennuie pas avec cet album-là. L’agressivité qu’on retrouve dans The Stalker est contagieuse. Le groupe brésilien nous démontre une fois de plus qu’il est capable de faire du bon stock, même après 18 ans de carrière. On commence l’écoute avec une petite ambiance industrielle qui se transforme rapidement en métal qui combine thrash et progressif. Cette tonalité techno-industrielle revient à quelques reprises au courant des chansons. La basse est proéminente, on la sent très bien bourdonner à l’intérieur de nous-mêmes dès les premières notes. Le drum est sec, rapide et précis. Je trouve que par bouts ça ressemble vraiment à du bon Devildriver, surtout au niveau de la voix… et franchement ce n’est pas déplaisant du tout. Si vous connaissiez déjà Eminence, je vous dirais que leur dernier album ressemble quand même beaucoup à leur précédent The God of All Mistakes. Ils n’ont pas misé sur la nouveauté, mais surtout sur la continuité d’une combinaison gagnante. The Stalker s’écoute bien, il n’est pas perturbant pour les oreilles puisqu’à certains moments, le groupe s’adoucit durant quelques secondes pour faire place au son plus informatisé.

7.5/10

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s