Les Résidences Métal : Metallica – Kill ‘Em All

residencesmetal_kill

METALLICA – Kill ‘Em All
Parution : 1983
CD, cassette, LP

kill-em-all

Vu que le nouvel album de Carcass arrive en septembre, j’avais dit à SebBrutal que le prochain Résidences Métal allait porter sur Necrotism – Descanting the Insalubrious. Je t’annonce donc en primeur que ce sera plutôt le sujet du prochain Résidences Métal. Si ça c’est pas un scoop!

Pourquoi avoir changé d’idée aussi abruptement, me demanderas-tu? La réponse est simple : en écoutant et zieutant mon vinyle de Kill ‘Em All, j’ai réalisé que l’album, paru à l’époque sur l’étiquette Megaforce, était sortit le 25 juillet de l’an 1983. 30 ans, s’ti! Non, ça ne me rajeunit pas. Impossible pour moi donc, de ne pas glisser un mot maintenant sur ce tout premier long jeu d’un des groupes avec lesquels j’ai été initié au métal.

timeline_1983

Seek & Destroy. Une des premières tounes métal (thrash, en fait) que j’ai eu l’occasion d’entendre. C’était quelques années suivant la sortie de Kill ‘Em All, certifié disque d’or et platine aux États-Unis, et je crois que c’est une belle entrée en matière pour s’initier au genre. En tout cas, ça m’a marqué au fer rouge. Brutal! Devant s’appeler initialement Metal Up Your Ass, le groupe dut trouver un titre alternatif à son album, puisque le studio refusa catégoriquement qu’il soit distribué sous ce nom. Enregistré deux mois avant sa sortie, le disque, célébré pour sa rapidité et sa précision, allait définir de nouveaux standards pour la scène métal. Incorporant des influences du NWOBHM (Diamond Head, Judas Priest, Motorhead), et s’inspirant de l’énergie de la scène punk/hardcore, Metallica vint alors botter tout un tas de culs.

metallica_1983

J’ai tout de suite envie de te dire (ou te rappeler) que Kill ‘Em All comporte quelques vestiges du passage de Dave Mustaine au sein de la formation. En effet, son nom est crédité sur quatre des dix morceaux, soit The Four Horseman (que Mustaine a récupéré sous le titre original, The Mechanix, sur Killing is My Business, premier album de Megadeth), Jump in the Fire, Phantom Lord (dont il recyclera un des riffs sur This Was My Life tiré de Countdown to Extinction en 1991) et Metal Militia. À noter également que la populaire Hangar 18, qu’on peut entendre sur le vénérable Rust in Peace, est une variante d’un enchaînement issu de The Call of Ktulu (Ride The Lightning, 1984). Bref, la contribution de Mustaine ne fut pas en vain.

C’est un dénommé Kirk Hammett (ex-Exodus – ça se dit mal, en passant) qui prend le relais de Mustaine, et sa présence, avec ses solos qui définissent déjà bien la signature du musicien, apporte certainement une saveur particulière au son de Metallica. Kill ‘Em All, c’est aussi bien avant que James Hetfield, frontman du groupe, ne développe ses multiples tics vocaux. Ce n’est pas déplaisant. Je te dirais que ça fait même du bien d’entendre cette voix plus stridente. Sinon, c’est probablement l’album où le très humble Lars Ulrich se défend le mieux sur sa batterie. Parce que, entre toi et moi, Ulrich, c’est un peu le Ringo Starr du métal. Enfin, Kill ‘Em All ne serait pas le disque qu’il est, sans (Anasthesia) – Pulling Teeth, où le défunt bassiste Cliff Burton démontre ses prouesses avec une instrumentale mettant de l’avant son jeu qui s’apparente à celui de guitaristes.

Supposons, je dis bien, supposons que tu n’as jamais entendu Kill ‘Em All. Eh bien, je ne te jugerai pas, mais je te dirais qu’il est pas mal temps de remédier à ce manque. Ce serait en plein l’occasion de nourrir tes oreilles de ce classique du thrash qui a non seulement mis au monde le groupe qui plus tard, avec le succès fulgurant de son Black album, fera en sorte que le métal deviendra socialement acceptable, mais qui va pondre ensuite les excellents Ride The Lightning (mon préféré), Master of Puppets et …And Justice for All. En somme, il n’y a comme pas de raison pour ne pas rejoindre la milice du métal.

About Alexandre Duguay

Rédacteur, intégrateur et développeur web. Autrefois musicien (violoniste et guitariste). Toujours mélomane, cinévore et audiophile. Collectionneur de vinyles, cassettes et VHS.

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s