Le show de KREATOR et ACCEPT vu par un fan

Le texte est intégral. J’ai seulement corrigé quelques petites fautes.

Tout d’abord, je n’ai jamais été un fan fini de Kreator, au contraire. Je connais le groupe depuis le début des années 90, j’en ai écouté souvent sans jamais embarquer dans la vague Kreator. À un point tel que j’ai complètement décroché et j’ai probablement passé les 15 dernières années complètement désintéressé. Kreator ne valait pas grand-chose pour moi. Tout a cependant changé au début de l’été quand le Boulevard Brutal a inséré un court article à la sortie du lyric vidéo Phantom Antichrist avant que le nouvel album sorte. J’ai vraiment adoré la chanson — non, mais sérieusement, elle est bonne en tabarn**. Je me suis dit enfin, ça sonne bordel (ça, c’était avant de me rendre compte que Enemy of God était pas mal bon aussi).

Je me suis empressé de commander sur Internet un magnifique combo chandail/CD pour un maigre 20 $. J’ai écouté l’album en boucle des semaines et des semaines. Il est vraiment solide, il est mélodique à souhait, les guitares ont vraiment été mises à l’avant-plan et Mile Petrozza chante parfaitement et les high-pitch qui le caractérisent si bien sont parfaitement dosés. Il ne force pas trop sa voix comme sur certains albums.

Quand j’ai vu l’annonce de leur nouvelle tournée, je me suis dit Yessss. Je m’en vais voir Kreator, ça va être malade. Je suis allé voir Korpiklaani la semaine passée et je pensais juste à Kreator tellement j’avais hâte au show de lundi dernier. Bon, je n’étais pas très enchanté à l’idée de voir Accept juste avant, mais j’étais content que Swallow the Sun soit là, j’ai vraiment aimé leur dernier album – Emerald Forest and the Blackbird.  Je me demande encore comment est-ce qu’ils se sont trouvés sur ce line-up, mais bon. J’étais content pareil.

Donc, revenons à Kreator. Quelques jours avant le show, j’ai fouillé sur Internet pour trouve le set-list – histoire de me re-familiariser avec le vieux stock qu’ils vont jouer, histoire d’apprécier encore plus le show. Je me suis dit : « si leur vieux stock sonne aussi bien que le dernier album, ça va être fou ben raide et je finirai par devenir le fan fini de Kreator que je n’ai jamais été. »

Lundi fin d’après-midi, l’attente se fait de moins en moins longue. Je suis assis avec un de mes chums et le brasseur du Bénélux histoire de savourer quelques bonnes pintes avant de migrer tranquillement vers le Métropolis. La tension est palpable, Kreator approche, je suis fébrile. Je me sens comme si j’avais une date avec une bête de sexe.

La soirée commence, Swallow the Sun est fiable, mais rien de trop spectaculaire – c’est à l’image de leur musique. Un espère de black metal mélancolique, lent, mélodique qui fait penser à Draconian. Le son n’était pas si mal. Le chanteur offre une bonne présence sur la scène, certains des musiciens sont vraiment dedans et les autres dorment au gaz. Ça peut se comprendre, ils font de la belle musique pour faire dodo…

STS terminent, Accept arrivent.  T’aurais du voir ça monter sur le stage toi chose. J’avais l’impression de voir les gars de Scorpions arriver. J’étais prêt à aller faire un tour dehors pendant leur set. J’ai quelques vinyles du groupe, mais je n’ai jamais été un grand fan, au contraire en fait. Quand j’ai réécouter quelques-uns de leur hits dans le char avec ma femme et ma fille en fin de semaine passée, je me suis dit hé Boy – maudit que ça va être long… Ben finalement, ostie, je me la suis fait mettre dans face, solide à part de ça. Les gars d’Accept assurent en maudit.   Je ne m’étais jamais rendu compte à quel point Wolf Hoffman (l’un des deux membres originaux) était un bon guitariste. C’est gars là savent c’est quoi donné un show. Le groupe joue fort en cibole, je me demande s’ils ne font pas compétition avec Motorhead pour le trophée du groupe qui joue le plus fort. La foule était de dedans, le poil gris se fait aller en masse, ça chantait fort, ça chantait les hymnes de toutes les tounes et la foule était dense sur le parterre.

Le décor était sobre, juste des amplis. Il y en avait jusqu’au plafond. La dernière fois que j’ai vu autant d’amplis sur un stage d’une salle de ce genre-là, c’est quand Manowar est venu avec Immortal au Spectrum en 2002. Et puis c’est là que j’ai commencé à être inquiet. Quand les techniciens démontent le stage au complet pour en monter un nouveau en 15 minutes juste avant le headliner, ça me fait peur. J’ai tout le temps peur que le sound check laisse à désirer et que ça sonne comme de la bouette pendant les 3 – 4 premières tounes, le temps que le soundman ajuste ses affaires et que ça commence à avoir de l’allure.

Accept fini, les techniciens montent sur le stage, ils démontent toute et refont un stage au grand complet pour Kreator. WOW – le setup est vraiment écœurant. On aurait dit que le stage avait disparu et laissé place à une partie du monde sur la pochette de l’album Phantom Antichrist. J’ai juste une idée en tête, ça va être fou ben raide, je capote, criss j’ai hâte que ça commence.

Finalement, les lumières se tamisent, la foule (beaucoup moins dense que pour Accept) se met à hurler et l’intro du dernier album commence. L’ambiance est parfaite, juste assez feeling, ça y est ; le moment que j’attends depuis des semaines est enfin arrivé. Et puis là, ça commence… Ils ouvrent avec Phantom Antichrist, mais coup donc on entend rien estie. Un snare pis c’est tout. Soudainement, on commence à entendre un bourdonnement qui devient peu à peu un son de guitare et la voix commence à se faire entendre de temps à temps. Ça reste comme ça pendant toute la chanson. La deuxième commence, pis la troisième et il n’y a rien qui change. Je me dis ça se peut pas, il doit y avoir quelqu’un quelque part qui va faire de quoi bordel. Et puis là oups, on dirait que ça s’améliorer le temps d’une demie chanson et ça devient pire que jamais. Je suis passé de ben excité à déçu à en maudit en 20 minutes. NON, MAIS RÉVEILLEZ-VOUS QUELQU’UN ON N’ENTEND RIEN CALISSE. Les seules fois où en entendaient les riffs de guitares clairement, c’est quand ça ne chantait pas et qu’il n’y avait pas trop de drum. Pis encore là, on n’entendait pas Petrozza tout le temps très bien. Ses high-pitch sortaient bien, mais quand il chantait ça n’était pas vargeux. Ça a été comme ça pendant toute la durée du show. Le gars qui sentait comme quelqu’un qui a une date avec une bête de sexe finit par la baiser, mais elle fait la planche parce qu’elle a mal au dos. Kreator vient finalement de prendre la première place du palmarès des show qui ne sonnent pas que j’ai vu. Ils viennent de devancer Dark Tranquillity en première partie d’Arch Enemy au Medley en 2008.

C’est vraiment dommage, le setlist était bien choisi. 4 chansons du dernier album: Phantom Antichrist, Flood Into Fire, Death to the World et Civilisation Collapse, 2 d’Enemy of God: Enemy of God et Voice of the Dead et le reste un beau mélange de leurs chansons : Hordes of Chaos, Phobia, Extreme Aggression, People of the Lie, The Patriarch, Violent Revolution, Betrayer, Flag of Hate, Tormentor, Endless Pain, Pleasure to Kill (elles ne sont pas dans l’ordre là).  J’en oublie peut-être, mais je pense que ça devrait être assez proche.

Donc mon verdict, 3 sur 10 parce que la décor était vraiment, mais vraiment écœurant. Ah oui, il y avait deux méga chicks juste en avant de moi qui se frottaient un peu.

Mais je suis encore sous le choc. Je suis vraiment déçu, je n’en reviens toujours pas. Je suis quasiment fâché après Kreator à un point que je n’ai même plus le goût d’écouter leur musique. Mais, selon les chums avec qui je suis allé, d’habitude un show de Kreator c’est vraiment bon. Je leur donne le bénéfice du doute et j’y retournerai probablement la prochaine fois qu’ils viendront.

Le seul point positif de Kreator (à part le décor), c’est la surprise Accept.

En attendant, je me prépare pour le show de Testament et Anthrax (je devrais peut-être dire Anthrax et Testament, mais mon cœur va avec la bande à Chuck Billy – désolé). Maudit que ça va être bon.

– Fred

There are 2 comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s