Critique de Pine – SHROUD OF DESPONDENCY

En m’informant un peu sur Shroud of Despondency, je dois avouer que j’avais très hâte d’écouter l’album Pine, sorti cette année. Je croyais que puisqu’il s’agit d’un groupe indépendant, ils auraient quelque chose de spécial et de différent à offrir. Surtout que Pine est leur troisième album… On peut donc avoir des attentes assez hautes envers le groupe du Wisconsin.

Pour être différent, c’est effectivement très différent… Dans la description que j’ai lue avant d’écouter l’album, on parlait d’influences de death metal comme Morbid Angel et Immolation, avec un côté black à la Burzum ou à la Emperor. Sans oublier une touche de prog… Un mélange de Death, black et prog!? Cool!

Le disque est lancé par une intro très intéressante, il faut l’admettre. Ça sonne très mélancolique avec la guitare sèche, les violons et la pluie qu’on entend tomber. On a l’impression que ça promet. Puis la deuxième chanson embarque et on se dit What the F***? La première partie de cette chanson est très black metal mais malheureusement, ça sonne juste comme du bruit. Bon, OK il y a des passages pas trop mauvais. Une chance parce que la toune dure 7:27 mins… Heureusement, les chansons qui suivent sont mieux construites. Il y a encore une influence black marquée, mais mieux exécutée. Les quatrième, septième et dixième chansons sont des parties de la chanson Wanderlust, qui est aussi l’intro de l’album. On est dans l’instrumental. Ce n’est pas mauvais du tout et ça entrecoupe très bien l’ensemble des pistes pour créer une belle continuité. Tout au long de l’album, le synthétiseur est très utilisé pour créer une ambiance lugubre et ça fonctionne très bien, il faut l’avouer. Les guitares et la basse sont puissantes et on a quelquefois recours à la guitare acoustique avec brio. La voix du chanteur est très agressive et très black metal encore une fois. Au niveau de la batterie, il y a abus des blast beat selon moi, mais bon, ça va avec le style.

En tout cas, on peut dire que Pine est un album brutal. Même si certains passages sonnent un peu n’importe comment, on peut dire que l’album en vaut quand même le coup, car les gars se rattrapent en nous offrant quelque chose d’unique, un mélange intéressant de styles. Si le côté black metal était un peu plus à point et plus technique dans certaines chansons, on aurait un album écoeurant.

Cote de Marie-Pier: 7/10

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s