Critique – Return To Roots à Montréal

return-to-roots-montreal

Max & Iggor Cavalera Return to Roots
Les Foufounes Électriques
12 octobre, 2016

Seb : J’étais pas mal excité à l’idée d’entendre l’intégral de Roots aux Foufs. Tsé, c’est pas mon album préféré de Sepultura, mais j’éprouve tout de même une certaine satisfaction vis à vis ce « game changer » dans le milieu du métal. On va se le dire, même si t’aimes pas le son de Roots, il a hautement contribué à forger le son de plusieurs groupes de sa génération.

La dernière fois que j’ai vu le bon Max Cavalera en concert, c’était au Corona avec Soulfly. Ça doit faire 2 ou 3 ans. J’étais avec mon ami Richard de Montreal Concerts. J’me souviens avoir vu un chanteur lourdaud, visiblement en perte de vitesse, offrir une performance honnête dans les circonstances. Le monsieur a quand même 47 printemps et disons qu’il est loin d’être un adepte de CrossFit.

D’un point de vue purement nostalgique, j’ai aimé le show d’hier aux Foufounes Électriques. L’amateur de musique en moi n’a cependant pas été full satisfait. Bon, premièrement, Max Cavalera n’a plus de voix. Son interprétation est davantage « parlée » que « growlée ». OK, y’a du reverb et des effets dans le micro pour compenser un peu, mais ça ne suffit pas pour faire lever le poil. Quand Roots Bloody Roots a ouvert le bal, j’étais pas mal déçu du manque significatif de puissance. Rien pour affecter les pas de danse des admirateurs sur place. Ça bougeait en TA! J’ai toutefois noté une amélioration de la performance de Max au fur et à mesure que la soirée avançait. Il est comme un vieux Ski-Doo. Il performe plus quand le moteur est chaud. #MetsDuChoke

Du côté du frère Iggor, j’ai aussi senti une légère perte de force au niveau de sa frappe, mais rien pour diminuer la qualité son jeu. Le gars a toujours été pas mal tight. Petite parenthèse : le restant de Sepultura est davantage en business avec le jeune Eloy Casagrande. C’est comme la nouvelle ligue nationale de hockey. L’avenir est aux jeunes.

Au final, j’ai aimé ce petit voyage dans le temps. Une petite heure qui m’a fait revivre quelques souvenirs datant de plus de vingt ans. Pis quand je voudrai entendre une performance intacte de Roots, j’aurai toujours mon disque compact pour me satisfaire. Salut.

space25pix

Burn : En partant, j’adore l’album Roots. Gros fan. Je trouve personnellement que c’est un album parfait. Par contre, j’ai délaissé Max Cavalera il y a bon nombres d’années et je suis dans l’équipe du nouveau Sepultura. J’aime ce qu’ils font. Du côté de Max, je trouve qu’il a perdu sa voix et sa créativité depuis plusieurs albums avec Soulfly. La dernière fois que je l’ai vu en show, ça fait longtemps. Dans les premiers de Soulfly. J’avais très hâte au show puisque je suis nostalgique et je sais que d’avoir les frères Cavalera réunis pour faire du vieux Sepultura est une chance unique. Surtout aux Foufs! D’ailleurs vive cette nouvelle vague de shows majeurs aux Foufs, ça fait du bien. On est tassés mais c’est métal en tabarnac. On est plus près de l’artiste, y’a un feeling punk incroyable, ben crasse. J’adore ça.

J’ai aimé le show. Avec réserves. J’ai trouvé que Max avait absolument pas de voix. Il faisait chanter la foule autant qu’à un show de Céline Dion. C’était abusif. D’un autre côté, il a mis la foule dans sa poche. C’était plutôt Maxime hier. Un ami sympathique qui veut juste faire le party. C’était pas Max l’enragé. Y’était comique. Puis c’est ce qui a sauvé la donne pour moi au show. Ce qu’il n’a pas chanté, il nous l’a rendu en nous remerciant, en ayant du fun avec nous – c’était sincère. J’ai réussi à passer par-dessus son manque de voix pour plusieurs pièces qu’il a plutôt parlé que gueulé mais vraiment, c’était la pire version de Lookaway que j’ai entendu à date. Max marmonnait des trucs inaudibles dans le micro et grognait par bouttes. Dans une chanson qui se veut variée, ça va. Mais Lookaway est basée sur la voix, le rythme et la musique sont très très basic. Les meilleures étaient les plus garochées. Dictatorshit, Spit et la reprise de Ace of Spades qui était tout simplement mémorable. Le meilleur moment du show.

Iggor Cavalera dans tout ça a bien tiré son épingle du jeu. Je n’ai absolument rien à dire sur sa performance. Par contre il semblait un peu gêné de son frère complètement pakté qui voulait sans cesse que les gens crient IGOR IGOR. La grande vedette du show d’hier c’est sans aucun doute le guitariste Marc Rizzo. Le gars a sauvé le show à mon avis avec une performance endiablée. Y bouge comme si sa vie en dépendait sans jamais fucker son jeu. Un expert.

J’ai eu du fun pour ce show commémoratif d’un de mes meilleurs albums métal à vie. Par contre ça m’a confirmé ce que je doutais. Max Cavalera n’a plus la voix qu’il avait et parle pour la majorité de ses chansons. J’m’en vais me r’taper l’album, ça va être meilleur.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s