EXCLUSIF ! La véritable raison face à l’absence de Trivium lors du Heavy Montréal 2016!

MATT-heafy-BAIE-ST-PAUL

Le festival Heavy Montréal est derrière nous depuis une bonne semaine mais il semblerait que nous ne sommes pas à bout de nos peines face aux potins qui circulent au sujet du festival. Notre journaliste Yanick Klimbo Tremblay est un fin limier, comme vous le saviez déjà. Ce qu’il a appris aujourd’hui est une bombe dans le milieu métalloïde et comme de raison, le tout se mérite le sceau suivant : EXCLUSIF !

Yanick revenait hier de vacances, un repos bien mérité pour ce soldat métallique du web qui fait office aussi, de bon père de famille. Alors qu’il tentait de contenir la marmaille face à un écœurement évident en relation avec une surdose de route, il a décidé de s’arrêter au comptoir Le Frisson Glacé de Baie St-Paul pour bourrer sa progéniture d’une délicieuse crème molle à la vanille. Acte de générosité de sa part ou tout simplement pour fermer la trappe des ouailles, c’est avec deux grosses molles que la commande a été passée.

Pendant qu’il attendait les dites molles (ce qui confirme qu’il n’y avait rien pour l’épouse ni pour lui), il a cru reconnaître le gaillard qui commandait un tofu glacé à saveur de sirop d’érable. Cet homme a empoigné son contenant de tofu glacé, l’a installé sur la table de pique-nique défraîchi et a pris une photo qu’il a ensuite partagé sur son compte Instagram.

C’est ici que notre journaliste Yanick Klimbo Tremblay prend le relais :

« Son visage filiforme me rappelait grandement quelqu’un mais c’est surtout son t-shirt à l’effigie d’Emperor et sa patche de Winger sur son blouson de jeans qui m’a fait allumer. C’était Matt Heafy, le chanteur de Trivium. Tsé, je me demandais ce qu’il faisait à Baie St-Paul. Je me suis dirigé vers ma voiture avec mes deux cornets et un paquet d’essuie-tout, au cas où il y aurait un dégât sur un de mes sièges de char. J’ai demandé à mon épouse de me donner mon cellulaire pour que je puisse enregistrer ma conversation avec Matt Heafy de Trivium. Je me suis assis à ses côtés, je me suis présenté comme d’habitude et j’ai demandé poliment s’il était possible de faire une petite entrevue. Je ne voulais pas le déranger. La chance a tourné de mon bord car il se souvenait de notre entretien lors d’un Heavy Montréal précédent, soit celui de 2012 plus précisément. Il faut dire que j’étais habillé pareil que c’te fois-là !

Tout d’abord, je voulais savoir pourquoi son groupe avait annulé sa présence au Heavy Montréal de la semaine dernière. Sa réponse m’a vraiment époustouflé ! Sérieusement ! À la base, les raisons données par Trivium semblaient plutôt loufoques, saugrenues… ridicules ! La vérité est difficile à croire mais que voulez-vous, je ne fais que mon boulot! La véritable raison de l’absence de Trivium est en corrélation directe avec la présence de l’habile chanteur à Baie St-Paul… »

Matt Heafy nous a confié ceci, et ce, en EXCLUSIVITÉ :

« Tu sais, j’ai toujours eu une passion pour les arts martiaux. Une vraie passion, ardente. Tu connais Ember to Inferno, notre chanson ? Ça parle de ma passion virulente pour le karaté. Plus jeune, j’adorais casser les tiges de bois! Tu sais, celles pour brasser la peinture ? Ma mère me les ramenait de la quincaillerie où elle travaillait comme préposée aux vis à Gyproc. Cette passion pour les arts martiaux m’habite. C’est en moi. Tu n’as qu’à penser à la pochette de The Crusade ou Shogun. Je vis une passion interne pour le karaté, les armes du samurai et le kung-fu. Maintenant, je vais l’extérioriser ! Je pratique les arts martiaux depuis mon tout jeune âge. Mon père m’a déjà expliqué qu’à l’âge de deux ans, je m’étais bricolé des nunchakus en attachant deux de mes biberons par les tétines du bout ! Et laisse-moi te dire que ça virevoltait dans un moyen temps, mon chum ! Tout au long de mon enfance et de mon adolescence, j’ai pratiqué les arts martiaux mais comme tu le sais, la musique a pris une grande place dans ma vie. Lorsque Trivium a commencé à connaître du succès, j’ai dû faire un choix ! Un choix déchirant. J’ai donc mis les arts martiaux de côté. Mais là, je sens que la passion du combat reprend le dessus, mon ami ! Depuis quelques temps, je me sens beaucoup plus comme Daniel Larusso que…euh, James Hetfield mettons! Pour être franc, je dois t’avouer que depuis qu’on s’est fait ramasser solidement avec nos deux derniers albums, je suis dans le doute face à Trivium. La critique n’a pas aimé Vengeance Falls et In the Snow. Certains fans non plus… J’avais besoin d’un peu de recul face à cet ouragan qu’est Trivium.

Un soir, alors que je faisais brûler de l’encens avant ma méditation, j’ai eu une apparition ! C’était mon ancien senseï, Huang Tû Hang Somfung, qui tentait de communiquer avec moi par les effluves odorants de l’encens ! Je me suis dit que c’était possible car c’était un paquet de bâtonnets d’encens que j’avais volé aux Nameless Ghouls de Ghost ! Donc, ça devait être comme… possédé ! 

Dans cette apparition, mon maître, ou senseï si tu préfères, me disait que je devais vivre ma passion et me compléter en tant que combattant, de suivre la voie du samurai ! Je me suis remis à m’entraîner. Avec vigueur, force et détermination. Lorsque notre gérant m’a téléphoné pour me dire de me préparer pour la prochaine tournée, celle de cet été justement, je lui ai dit qu’il n’en était pas question !

Il était subjugué, sans le mot ! Moi, lui dire… non ? Je lui ai expliqué. Tout. Il a compris mon choix et mon point de vue face à ma passion. Il a pris la peine d’expliquer le dossier aux autres membres du groupe qui ont tous bien compris. De son côté, Corey Beaulieu en a profité pour terminer de faire le ménage de sa remise. Imagine-toi donc que sa tondeuse n’entrait plus dedans! Elle était en train de rouiller sur le bord de sa maison. Paolo Gregoletto, lui, était bien content car il a dit qu’il allait pouvoir se taper les Olympiques à la télé. C’est un grand fan de marche rapide olympique et de ping-pong.

Quand tout le monde a compris que nous devions passer du temps à assouvir nos passions, j’ai pu passer à autre chose. Notre gérant m’a rappelé le lendemain. Il avait un truc à me proposer, quelque chose qui est en relation avec ma présence ici !

karine-vanasse-matt-heafy

Il m’a raconté qu’un de ses amis travaillait pour une boîte hongroise de production de films du nom de Rossz Films. Il est au Québec en ce moment pour le tournage du film «Pusztítás » qui met en vedette Karine Vanasse.

Et là, tu dois te demander quelle est mon implication dans ce projet ? J’y viens. Mon agent m’a expliqué l’idée : Dans ce film, Vanasse joue le rôle d’une jeune femme qui gagne sa vie, de jour, comme briqueteuse. Elle doit survivre dans un milieu d’hommes et il n’est pas facile pour elle de s’imposer. Frêle et fragile, elle cache bien son jeu car la nuit venue, elle devient une justicière du nom de Pusztítás, un mot qui veut dire « destructrice » en hongrois. Elle combat une bande de robots criminels grâce à ses techniques infaillibles dans le domaine des arts martiaux. C’est un habile mélange entre les films de Jackie Chan pour son humour, Erin Brokovitch pour l’emprise sur la vie de la femme moderne en fusion avec la subtilité de Kill Bill.

Moi, je suis ici car je suis sa doublure. Lors des scènes de combat, c’est moi qui prends sa place. Grâce à mes techniques parfaites en combat, je prends la place de Karine Vanasse! Mon rôle officiel est: cascadeur et expert en arts martiaux. J’ai eu le boulot, comme ça ! Sans audition ! Je n’ai eu qu’à démontrer mes techniques au responsable des cascades, Hamis Erőteljes. Moi et Karine avons sensiblement le même faciès. Lorsque j’enfile la perruque, je deviens Karine Vanasse ou plutôt, Pusztítás ! Au début, je doutais beaucoup de ce projet où je devais camper une femme, une belle en plus! Mais après avoir vu son portfolio, deux épisodes de Pan Am et le film Un Homme et son Péché, je n’ai plus douté des similitudes! La ressemblance entre elle et moi est plus que frappante ! Sur le web, j’ai même trouvé un montage de quelques photos de Karine avec les miennes. Étrange, non ? Y’a pas une théorie qui dit que nous avons chacun notre sosie à quelque part sur la planète ? Bien content que le mien soit Karine Vanasse !

Donc, le tournage a lieu ici, à Baie St-Paul. Ça devait se faire dans le Maine mais avec la faiblesse de votre dollar… C’est mieux de venir ici ! Donc, c’est pour ça que nous avons annulé Heavy Montréal ! Rien à voir avec des conflits d’horaire ou l’autre raison bidon sur notre page Facebook ! En passant, je dois y aller. Time to fix the wig and costume, bro ! » 

J’ai donc arrêté mon enregistrement. Heafy a déposé son contenant vide dans la poubelle avec une certaine grâce qui semblait l’habiter. Il a quitté tout en pratiquant des gestes de karaté vigoureux avec ses bras puissants, dans le vide. Humble et en paix avec lui même, il sifflotait le refrain de A Gunshot to the Head of Trepidation.

Mon épouse attendait dans la voiture. Les enfants avaient terminé leur cornet depuis belle lurette. Ma douce moitié m’a demandé : « Et puis, pourquoi Trivium n’était pas là, au Heavy Montréal? »

« C’t’à cause de Karine Vanasse

Il n’y avait pas de dégât sur les sièges en arrière. Les enfants étaient bien attachés, je crois. Nous avons repris la route, direction chez nous…

***

« A posse ad esse non valet consequentia »     

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s