Retour sur le concert de FUCK TOUTE

Screen Shot 2015-09-02 at 9.14.49 PM

COLLABORATION SPÉCIALE
Texte : François St-Jean-Pelletier (@Peaudchien)
Photo : La ligne à harde

blank

Fuck Toute Live au Barfly (29.08.15)

Si tu connais pas le groupe et que tu penses que c’est une métaphore, passe ton tour, tu vas être déçu. Par contre, si tu es un fan de Jeffrey « The Dude » Lebowsky et de GG Allin, tu vas être aux anges, Fuck Toute est fait sur mesure pour toi.

« Si vous voulez nous voir chier nos tounes, arrivez tôt, car on joue en premier et ça va passer vite en sacrement! Pas l’temps de niaiser. »

Promesse faite, promesse tenue! Fuck Toute est un band honnête, comme on les aime. Les gars étaient prêts à nous en sacrer toute une! Aucune présentation, pas de dentelles. On a eu droit à dix tounes en quinze minutes. BOUM! Un set vraiment dense. Cherche pas d’air, y’en avait pas!

Je m’attendais quand même à un gros coup de défonce, mais j’avais une certaine réticence souvent le problème avec la musique thrash, la performance en public laisse souvent à désirer. C’est une chose de gueuler sa vie dans un studio, mais la livrer en live c’en est une autre. Fuck Toute m’a prouvé le contraire. Les gars sont tights, intenses, et la voix, débordante de hargne, est précise comme une chainsaw. Je vous l’dis, ce n’est pas les émotions qui manquent surtout qu’on les reçoit en pleine face!

L’ambiance s’installe rapidement, on ressent l’étau se resserrer, Fuck Toute nous tient à la gorge du début jusqu’à la fin. Il n’y a pas beaucoup de groupes qui peuvent nous tenir en haleine aussi férocement. J’étais complètement vidé à la fin du set et je ne suis même pas dans le band! Cette intensité est ce qui fait la force, il y a une telle urgence de livrer le message que ça ne peut faire autrement que de devenir contagieux.

Je pourrais faire ça court et comparer mon expérience à une baise d’un soir dans une ruelle d’Hochelaga après une track de poudre. C’est sale, c’est intense pis ça laisse des traces. Je n’ai jamais fait de coke, mais il s’agit probablement de l’expérience qui s’en rapproche le plus.

Mon seul reproche, c’était un peu court, j’en aurais pris un peu plus. Mais ce que les gars nous ont livré, c’était intense et ça promet pour la suite.

Pour ceux qui ont manqué le show, ne vous en faites pas, les gars travaillent sur un album qui devrait sortir d’ici la fin de l’année sur GBS Records.

Set list:

J’ai de quoi à t’dire
Cul
Illuminachie
Bien-être social
Fuck Toute
J’veux te détruire
Cul 2
Plus déchet que toi
Étron buccal félin
Overdose-suicide

blank

blank

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s