MEGADETH au #FEQ – Comme une « date » ratée

i

COLLABORATION SPÉCIALE
Photos : 99scenes
Texte : Nicholas Dumont, Daily Rock Québec

blank

J’ai toujours adoré assister à des spectacles à Québec. J’aime l’ambiance, les gens sont conviviaux et entouré de famille et d’amis ça aide à rendre les soirées encore plus agréables. Bref un spectacle metal à Québec, pour moi, reste toujours un événement festif.

Ma première constatation en arrivant sur les plaines c’est la maigre foule. Nous sommes arrivés environ 45 minutes avant le spectacle et nous avons facilement atteint la clôture près de la scène. La température ayant été exécrable toute la journée en a surement découragé plusieurs.

C’est sous une animation vidéo diffusée sur le grand écran qui affichait un énorme logo du groupe que celui-ci a fait son entrée sur scène avec la chanson Hangar 18 et ce sous les acclamations de la foule. Nous avons eux droit aux grands classiques du groupe, mais plusieurs n’ont pas été joués. Le spectacle a été court, 1 h 30 seulement et il y a eu de longs silences entre les pièces.

J’ai malheureusement trouvé le spectacle un peu terne et sans émotion. J’ai toujours trouvé que ce groupe manque d’émotion ou de passion sur scène. La musique jouée est excellente et les musiciens sont des virtuoses, mais le groove général du band est déficient. C’est vraiment une opinion personnelle même si cela peut déplaire aux fans du groupe.

Pour en revenir sur le coté musical, nous avions droit à la nouvelle mouture de Megadeth version 318, les nouveaux venus, cette fois-ci, sont d’une classe à part. Le batteur Chris Adler qui est également aux commandes pour Lamb of God (il fera la tournée européenne avec les deux groupes cet automne) a été solide, même très solide. C’est une bonne addition pour le groupe. Nous avions aussi droit au premier spectacle de Kiko Loureiro, le nouveau guitariste qui maîtrise à merveille sa six cordes. Le groupe est précis comme un métronome. Par contre, la voix de Mustaine a été inégale durant la soirée. Lors du rappel; Holy War, il manquait visiblement de voix…

J’ai vu Megadeth plus d’une dizaine de fois depuis le début de leur carrière, je reste toujours avec un goût amer après chaque prestation. Il manque toujours un petit quelque chose pour en faire un grand spectacle… ou afin que je devienne fan du groupe.

blank

n

l

m

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s