Critique de C’est Un Très Beau Témoignage – Matante Mutante

ITUNEpochette-20140402190611

Faut que je t’avoue quelque chose en partant, j’ai un certain parti pris pour Matante Mutante. J’ai joué de la batterie avec le groupe à quelques occasions dans le passé, les gars sont des chums, je ne m’en cache pas. Mais à ma défense, lorsque je les ai vu en spectacle pour la première fois en 2008, je ne les connaissais pas personnellement. Toutefois notre passion commune pour le métal et surtout le baloney nous a unie à tout jamais. Je suis cependant assez intègre pour critiquer leur travail et je crois que Matante est capable de comprendre mon point de vue, bon ou mauvais. Elle est capable d’en prendre. Il le faut bien, car ça prend du courage et de la ténacité en baptême pour faire du métal en français.

Donc deuxième album de la formation de Saguenay après le très bon Y’a Un Os Dans L’Baloney paru il y a déjà quatre ans. Le groupe a roulé sa bosse depuis ce temps, jouant en finale du Festival Dédé Fortin en 2012, s’ajoutant à ça d’innombrables prestations toutes aussi spéciales les unes que les autres. Si tu n’a jamais vu Matante Mutante sur une scène, il faut que tu vois ça au moins une fois dans ta vie. Tu ne peux pas résister à leur folie… Et ce nouvel opus, ça ressemble à quoi? Ceux qui sont familiers avec le groupe ne seront pas déboussolés. On y retrouve toujours les influences thrash de Sepultura, les harmonies de System Of A Down et le côté disjoncté de Mononc’ Serge, mais avec des compositions plus solides que sur la précédente offrande.

Avec des titres comme La Nymphomane Anorexique Droguée Lesbienne Monoparentale Sur Le B.S. et Je Suis Ce Que Je Chie, tu pourrais croire que Matante ne prend pas sa musique au sérieux. Pas pantoute. De tous les bands que je côtoie, c’est de loin le plus travaillant. Malgré les jobs aux horaires de fous et les jeunes enfants (oui, les gars ont l’audace de se reproduire), Matante est dans son local à chaque lundi soir à travailler ses tounes et peaufiner les moindres détails. Et c’est pour ça que C’est Un Très Beau Témoignage est un bon disque.

Parlons d’abord de la musique. Avec Matante Mutante, tout est dans le groove, mais les gars ne se limitent pas à la formule «couplet-refrain-couplet». Il y a toujours de quoi qui sort du lot dans chacune des pièces pour rendre le tout intéressant. Et malgré que l’enregistrement du disque s’est fait en un temps éclair, c’est tight pas à peu près, particulièrement la section rythmique du batteur Dave Morais et le bassiste Éric Tremblay. Impressionnant. Le guitariste Mathieu Tremblay y va de ses plus beaux riffs cette fois-ci, particulièrement sur l’intro de ma chanson préférée du disque, Chapiteau En Polythène. Quant au chanteur Steeve Gagnon, il livre ses textes absurdes de façon on ne peut plus baveuse, un peu à la manière de Serj Tankian de System Of A Down. L’exercice de diction sur La Nymphomane est à couper le souffle. Du beau boulot.

Personnellement, je trouve que ce nouvel album est plus concis que Y’a Un Os Dans l’Baloney. Matante est toujours aussi grosse, laide et puante, mais plus expérimentée et en confiance. Un bémol toutefois, la réalisation de Francois C. Fortin (Studio Sonum) est identique au disque précédent. Même si ça sonne très bien, j’aurais apprécié quelque chose d’un peu plus aventureux. Juste un peu trop homogène à mon goût. Bref, si je te parle de Matante Mutante aujourd’hui, c’est que malgré tout son talent, la formation demeure encore méconnue et mérite définitivement un meilleur sort. C’est Un Très Beau Témoignage est disponible en ce moment à seulement 5.99$ sur Itunes, lâche-toé lousse. Crisse, c’est pas plus cher qu’une livre de baloney tranché mince.

Cote de Steve: 8 Nymphomanes anorexiques droguées lesbiennes monoparentales sur le bs sur 10

https://twitter.com/stevedallaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s