– «Nous en avons assez d’être catégorisés comme un groupe néo-thrash!!!» Entrevue avec Reece Scruggs de Havok

REECE

Si vous étiez au Heavy MTL 2013, il y a donc de fortes chances que vous ayez entendu parler de Havok. La prestation de ce groupe du Colorado en a épaté plus d’un. Récemment, la formation sortait son troisième album intitulé Unnatural Selection et j’ai eu la chance de m’entretenir avec Reece Scruggs, guitariste du groupe. Bon ok, il était tôt le matin et je l’ai probablement réveillé, mais il a quand même pris le temps de nous jaser du nouveau disque, des projets à venir ainsi que ses albums préférés. Donc voici quelques extraits de l’entrevue, que vous pouvez écouter au complet avec le lien au bas de la page.

Boulevard Brutal: Lors de votre passage la semaine dernière au Heavy MTL, plusieurs ont mentionné que vous aviez donné l’un des meilleurs spectacles de la fin de semaine. As-tu été surpris de la réaction de la foule?

Reece Scruggs: Absolument! J’étais un peu nerveux car on jouait entre Children Of Bodom et Mastodon. Tu sais, on travaille très fort depuis trois ans et demi et c’était cool de voir comment les gens ont réagi.

Boulevard Brutal: Parlons du nouvel album, Unnatural Selection. C’est votre troisième disque et votre précédent, Time Is Up, fut très bien reçu. Avez-vous ressenti de la pression en studio?

Reece Scruggs: Absolument pas. Cette pression, on la met de côté. On écrit de la musique pour les gens qui aiment le métal. On savait ce que l’on avait à faire avec le nouvel album, on voulait plus de groove et un son plus orienté vers le rock. Quand Slayer a sorti Reign In Blood, les gars savaient qu’ils ne referaient pas un album semblable et ils ont écrit Seasons In The Abyss par la suite. C’est un peu la même chose pour nous.

Boulevard Brutal: Parlant de groove, je remarque que vous avez ralenti quelque peu votre musique. Est-ce que c’était planifié ou c’était juste une sélection naturelle?

Reece Scruggs: Ha! Ha! C’était naturel. Quand on a composé les chansons, ça donnait quelque chose de différent. Ce n’était pas toujours à toute vitesse et technique comme par le passé. On voulait ajouter du fun et du rock’n’roll dans notre musique. Ces temps-ci dans le métal, tout ce que j’entend sont des blast beats, blast beats, blast beats… On voulait faire un album qui soit l’fun, tout simplement.

COver Havok

Boulevard Brutal: Êtes-vous tannés d’être toujours catégorisés comme un groupe néo-thrash métal? Comment pourrait-on décrire votre musique?

Reece Scruggs: Nous en avons assez d’être classifiés comme un groupe néo-thrash!!! Je suis personnellement écoeuré de cette étiquette. On fait la musique qu’on aime et ça sonne métal. Nous n’avons jamais voulu juste faire du thrash, on écrit du métal et ça sonne comme ça sonne. On ne se déguise pas, nous ne portons pas de linge flamboyant (le bassiste Mike Leon portait un chandail Boulevard Brutal lors du spectacle à Heavy MTL en passant), nous sommes plus qu’un groupe de thrash métal. Les gens qui ne s’attendent qu’à du thrash sont d’ailleurs déçus du nouvel album, ce que je trouve très rigolo.

Boulevard Brutal: Sur la pièce Under The Gun, j’entends de fortes influences d’AC/DC… Est-ce que je me trompe?

Reece Scruggs: Tu ne te trompes pas. C’est inspiré de la chanson Beating Around The Bush d’AC/DC. Comme je le mentionnais, on voulait mettre du fun dans notre musique.

Boulevard Brutal: Ma question stupide de la journée… Sur votre page Facebook, votre batteur Pete Webber est décrit comme étant un lead drummer. Y’a t-il un rhythm drummer dans le groupe que je ne connais pas?

Reece Scruggs: Ha! Ha! Non… On dit lead drums, mais il y a aussi lead bass. Tout le monde parmi le groupe a sa place pour démontrer son talent et je crois sincèrement que nous sommes tous bons à nos instruments. Exemple, sur Rust In Peace de Megadeth, on peut dire que le batteur Nick Menza faisait du lead drums aussi, tsé! (rires)

Boulevard Brutal: Quels sont tes 5 albums métal préférés de tous les temps?

Reece Scruggs: Numéro un, Vulgar Display Of Power de Pantera. En deuxième, Rust In Peace de Megadeth. Troisième, The Wretched Spawn de Cannibal Corpse. Ensuite, This Godless Endeavor de Nevermore et enfin, Marching Out d’Yngwie Malmsteen. Ça change tout le temps cependant… Mais le numéro un sera toujours un album de Pantera, qu’importe l’album!!!

Tu peux écouter l’entrevue au complet ici!!! 

There is one comment

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s