Critique de I Begin – God Seed

God seed front

L’autre jour, j’étais en train de détruire mes décorations de Noël extérieures pour enfin remettre mes poteaux avec des têtes de chèvres plantées dessus quand un flash m’est venu… J’avais totalement oublié de parler du premier album de God Seed, I Begin. Ça m’arrive, j’ai quelques fois des crampes au cerveau. Je suis alors entré en vitesse dans la maison, je me suis fait un beau corpse paint (idéal pour enrayer les points noirs) et je me suis tapé, de nouveau, cet excellent disque.

God Seed est le nouveau groupe du célèbre Ghaal et du bassiste King, créé suite à une dispute légale pour l’obtention du nom de Gorgoroth, ancienne formation de ces deux lugubres personnages. Le projet a d’ailleurs failli jamais voir le jour car Ghaal, le premier homosexuel affirmé du mouvement black métal, avait décidé d’accrocher son collier avec une croix inversée en 2009. Heureusement, il est revenu sur sa décision pour nous offrir I Begin. Encore mieux, il a sauvé King de son catastrophique Ov Hell, un collectif avec Shagrath de Dimmu Borgir qui ne menait nulle part. Ça c’était mauvais en osti. J’ai même demandé un remboursement à King Ov Hell suite à l’achat de leur album et il m’a répondu: «Fa chier»…

Vous êtes avertis, il faut une certaine ouverture d’esprit pour pouvoir apprécier ce premier album de God Seed. Si vous êtes un puriste du black métal traditionnel, oubliez-ça. I Begin se veut un projet assez expérimental qui repousse les limites du genre. C’est un peu comme une trame sonore de film d’horreur, très atmosphérique mais diabolique en même temps. L’utilisation de claviers Hammond à la Deep Purple, les grosses couches de synthétiseurs gluantes ainsi que la réalisation assez propre peuvent possiblement en rebuter plus d’un… Pas moi. Au contraire, je trouve que ce disque est une réussite sur toute la ligne. Le son de God Seed peut certes choquer à la première écoute, mais ce mariage de rock psychédélique et de black métal mérite que l’on s’y attarde.

Le déferlement de blast beats sur la première pièce intitulée Awake reprend exactement où Ghaal et King avaient laissé sur Ad Majorem Sathanas Gloriam à l’époque de Gorgoroth. Très intense. Le véritable travail d’expérimentation débute sur la chanson suivante, l’excellente This From The Past avec son côté progressif et ses influences de King Crimson. (Ben oui, je mentionne encore King Crimson dans une critique.) Ce légendaire groupe progressif semble avoir beaucoup d’influence sur le métal ces temps-ci. Si vous ne les connaissez pas, faites quelques recherches, ça pourrait vous intéresser si vous aimez les trucs qui sortent de l’ordinaire.

Revenons à nos têtes de moutons. Ghaal offre ici sa meilleure performance vocale en carrière, son chant est tout à fait hypnotisant sur I Begin. Parfois il chuchote, tantôt il crie comme la grosse qui passe à La Poule Aux Oeufs D’Or, bref son registre de voix donne froid dans le dos et amplifie l’ambiance glauque de la musique de King et compagnie. Pour ce qui est du rhythme, la vitesse d’exécution n’est définitivement pas le cheval de bataille de God Seed. Certains passages évoquent inévitablement Gorgoroth, on s’entend, mais on a affaire à une toute autre bête avec ce groupe. L’album se conclut avec Bloodline (ben non, pas un cover d’une toune poche de Slayer quand même), une pièce instrumentale constituée de respirations étranges et de bruits électroniques qui laisse présager une tangente encore plus éclatée pour le prochain album du groupe. J’ai déjà hâte.

Ghaal et King se sont probablement dit que tant qu’à former un nouveau groupe, aussi bien avoir un nouveau son et la tâche est accomplie sur I Begin. Ils évitent les stéréotypes du black métal traditionnel pour offrir un produit rafraichissant. Il suffit juste d’être prêt à le découvrir.

Cote de Steve: 8.5 filles toutes nues attachées sur une croix sur 10

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s