Vendredi soir passé au Café Chaos, c’était brutal

Vendredi soir moi et Seb sommes allés voir un show au Café Chaos. Il y avait ces 4 bands: Citizen Vicious, Hopeless Nation, Mythsosis et Burning The Oppressor. D’ailleurs BTO lançait son album.

La soirée a démarré avec Citizen Vicious. Après un départ difficile (problème de son sur le stage?), le groupe nous a balancé leur métal à saveur punk et rock n’ roll en pleine face. Nous aimons la présence du chanteur sur scène. Il a l’air confortable. Bonne voix en plus. Le groupe existe depuis 2005 mais c’était la première fois que nous entendions parler du groupe.

Après Hopeless Nation est arrivé. Ciiiiiiiiboire. Méchant changement de rythme. Le band va plus dans la brutalité et l’agressivité, purement métal. Ça ressemble à At The Gates par boutte. Le chanteur avait l’air complètement dément – il s’en est même pris à plusieurs metalheads devant le stage. Les gens n’étant pas assez près du stage, il est allé leur balancer ses paroles à 2 pouces du visage. Il trouvait d’ailleurs la foule endormie et ne s’est pas gêné pour le dire. Un bon frontman dans le moule de Peter Dolving et Randy Blythe. On a adoré leur stock et le set était tight. À revoir.

Mythosis. Ahhhh Mythosis. On vous l’dit souvent, on est vendus d’avance. Ces gars-là sont des pros. Des fucking pros. Le son a pris toute une coche direct en partant. Ils en ont profité pour faire toutes les pièces du EP Mind Built Prison ainsi que plusieurs autres vieux hits. Tout ça dans une performance brutale, tight et énergique. On étaient d’ailleurs très surpris de la qualité du son pour un band au son aussi immense – dans le Café Chaos. Place qu’on aime bien mais qui est quand même très petite. C’était malade. On en veut encore. Crisse – j’ai pas arrêté d’en écouter depuis vendredi.

Après, c’était Burning The Oppressor, qu’on a malheureusement dû manquer. Vos hôtes restent à l’extérieur de Montréal et on a dû quitter pour ne pas manquer l’métro. Eh oui. C’est vraiment poche, on étaient d’ailleurs très déçus. Le show devait commencer à 20h mais on sait tous comment c’est, ça commence jamais à l’heure et on comprend! Faut faire des sacrifices. Par contre, on connait le stock du band et on les surveille. Burning The Oppressor ça tue, c’est du métal comme on l’aime et on se reprend très bientôt pour les voir. De toute façon, on sait très bien qu’on va les voir souvent à l’avenir, ces gars-là ont énormément de talent.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s