Critique de Deathevokation – Revel In Flesh

Les enfants, avant de lire cette critique, si vous aimez le death métal et que vous n’avez jamais entendu Left Hand Path de Entombed, n’allez pas plus loin. Écoutez-le, capotez dessus, et ensuite vous pourrez lire le reste de cette critique car Deathevokation, le premier album de Revel in Flesh se veut un hommage ni plus ni moins à cet album. Le nom du band est d’ailleurs tiré d’une pièce de cet album, alors… Ben oui toé, encore du death métal old school… Mais Revel In Flesh ne s’en cache pas, au contraire, le duo allemand né des cendres de Immortal Rites, prétend lui-même être un hommage «impur» au death européen du début des années 90, fait comme il devrait l’être. Je dois avouer, c’est totalement réussi.

Je ne commencerai pas à me casser le bicycle à vous décortiquer Deathevokation. Ce premier album de Revel In Flesh (hhhhmmmmmm, un revel…) est comme une grosse poutine à la sortie des bars à 3 heures du matin. Gras, pas subtil pour 2 cennes, vous en avez mangé des centaines de fois (voir des milliers pour certains), mais vous savez à quoi vous attendre et crisse que ça fait la job. Toutes les tounes sont bonnes, ça sonne comme ça ne se peut pas et on n’a pas à se fendre la tête en deux pour essayer de comprendre la musique, ça te rentre dedans à la première écoute, de la brutalité à son état pur.

Je le mentionne TRÈS souvent, à me répéter comme ça je me sens presque comme Fernand Gignac, mais si vous êtes à la recherche d’innovation, oubliez ça. La recette de Revel In Flesh est très simple: vous prenez les premiers albums du «Big 3» de la scène death métal suèdoise (Entombed, Grave et Dismember, du moins, c’est mon avis), insérez les meilleurs riffs du début des années 90 de chacun des groupes dans un mélangeur pendant 5 minutes, laissez reposer le temps de ramasser les morceaux de crâne dans votre cuisine, et voilà, vous avez un album de Revel In Flesh entre les mains. Rien de compliqué ,me direz-vous, mais ô combien savoureux. J’écoute cet album à répétition depuis quelques jours et je suis certain que vous en ferez de même.

Cote de Steve Brutal: 8 gros rotes de poutine sur 10

There are 2 comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s