The Final Frontier… j’espère oui

Introduction

J’écoute du Iron Maiden depuis 1988. À l’âge de dix ans, j’ai commandé Seventh Son of a Seventh Son chez Maison Colombia. Maudit que c’était l’fun ça. Quand la boite arrivait chez nous, j’étais le plus heureux des enfants. Dans cette boite il y avait aussi du Slaughter, du Skid Row, du Mötley Crüe et probablement aussi une merde ou deux comme MC Hammer ou The Simpsons Sing the Blues. J’étais un enfant après tout. Ce n’était pas facile de choisir à travers un catalogue aussi vaste que Maison Colombia.

Bref, le premier album de Iron Maiden que j’ai entendu de ma vie c’est Seventh Son. Je dois avouer que je n’ai pas tripé tant que ça. Je faisais semblant que oui, pour paraitre un vrai metalhead, mais dans le fond, je trouvais ça dur à digérer. Trop long, trop progressif… pas assez heavy. J’ai quand même gardé ma cassette et j’ai mis un poster de Eddie sur un mur de ma chambre. C’était quand même Iron fucking Maiden! Je devais aimer ça! Ensuite j’ai demandé l’album No Prayer for the Dying à ma mère. Encore une fois dans l’espoir de devenir un vrai fan. Quelques années plus tard, j’ai reçu Fear of the Dark en cadeau par mon chum Bruno. Il trouvait ça ben comique que j’écoute du Maiden. Dans ce temps-là, c’était vraiment un groupe de poils. Tout le monde avait un style et si tu écoutais du Depeche Mode, tu ne pouvais pas écouter du Maiden. Si tu écoutais du Slayer, tu ne pouvais pas écouter du U2. Chacun à sa place. Un poil c’est un poil, un preppy c’est un preppy.

J’ai sauté par dessus The X Factor et Virtual XI. Par choix. J’avais découvert d’autres groupes et l’idée d’entendre un autre chanteur ne m’enchantait pas. J’avais acheté Best of the Beast entre temps et j’avais tout ce qu’il me fallait. C’est en 2000 que j’ai vraiment redécouvert le groupe avec l’album Brave New World. Quel excellent album. J’étais dans le mood pour ça. J’ai vraiment accroché solide. J’ai été voir le spectacle à Montréal et j’écoutais du vieux Maiden tout le temps. J’ai remplacé mon Best Of par les vrais albums. J’étais maintenant un vrai fan de Maiden. Enfin.

Développement – Partie 1

J’ai toujours considéré Iron Maiden comme un must pour tous les amateurs de métal. C’est un groupe légendaire et unique en son genre. Y’ a rien qui sonne comme Maiden. Partez-vous un band et essayez de sonner comme eux. Good luck. Le groupe a toujours eu une bonne place dans ma discographie. Sans en écouter chaque jour, j’y reviens une fois de temps en temps. Un classique, c’est un classique! Comme tout le monde, j’ai mes meilleures tounes et j’ai aussi celles que je n’écoute jamais. Je ne considère pas que Iron Maiden est bon d’un bout à l’autre. Après plus de 30 ans de carrière, c’est un peu normal. Depuis quelques années, mon besoin de Maiden a considérablement diminué. Comme je n’ai jamais été le fan ultime du groupe, j’ai facilement trouvé plusieurs groupes aux fils des ans qui répondent mieux à mes besoins en matière de métal.

Par contre, je suis toujours resté attentif aux nouveaux albums et j’ai même acheté le nouveau : The Final Frontier. J’ai lu un paquet de bonnes critiques et je m’attendais vraiment à entendre un chef-d’oeuvre. Je dois avouer que j’étais sceptique quand j’ai appris que l’album avait été écrit en 2 semaines et enregistré en 2 autres semaines. Mais bon, c’est quand même Iron Maiden! Ils savent ce qu’ils font. Quand j’ai écouté l’album pour la première fois, j’étais un peu perdu. Premièrement, l’intro. Bel exercice musical les gars. C’est original. Sauf que ça ne fit pas vraiment avec la première chanson : The Final Fontier. Le built-up est totalement raté à mon sens. Première déception.

Développement – Partie 2

Ce que je retiens du reste de l’album, c’est 75 longues minutes à tenter de recréer des pièces épiques qui sont choses du passé. « OUI MAIS C’EST ÇA IRON MAIDEN SEB!!! » OK, je veux bien. Mais il me semble que cette fois, c’est vraiment trop long. J’ai l’impression d’écouter un groupe perdu dans sa folie de vouloir faire des pièces de plus en plus longues. Je décroche. Pourtant, j’adore les longues pièces de Maiden. Fear of the Dark, Rime of the Ancient Mariner, Sign of the Cross, Seventh Son of a Seventh Son, Alexander the Great, etc. Je dois reconnaitre la qualité des compositions sur The Final Frontier, mais au final, ça tombe à plat. J’ai pourtant essayé d’écouter l’album 3 fois et même si j’y trouve mon compte à certains endroits, de façon générale The Final Frontier ne passe pas le test. Ça manque de rythme. Je ne sens pas la même énergie autant dans la voix de Bruce que dans le jeu des musiciens. Même These Colors Don’t Run sur l’album A Matter of Life and Death est plus authentique aux classiques de Maiden. Les seules chansons que je retiens vraiment sont Mother of Mercy, The Alchemist, When the Wild Wind Blows et The Final Frontier (même si c’est loin d’être une excellente chanson de Maiden).

Conclusion – Partie 1

Interrogé à savoir si c’était le dernier disque du groupe, Bruce Dickinson répond : « Nous ne savons pas. Honnêtement, nous ne savons pas. » Eh bien moi je dis : Arrêtez les gars. Vous avez eu une belle carrière, mais j’ai l’impression que vous recyclez vos recettes pour en faire de la moins bonne musique. Si vous voulez continuer, trouvez-vous un producteur qui va vous remettre sur la track pour faire un album épique, rythmé et qui ne durera pas plus de 50 minutes. Les derniers albums manquent de couilles. J’adore Maiden, mais je ne pense pas acheter un nouvel album à nouveau… si nouvel album il y a.

Après avoir lu cet article, ne partez pas en guerre contre moi ou contre Boulevard Brutal. Je ne traine pas Iron Maiden dans la boue… je dis simplement que l’étincelle du groupe est éteinte. Ils sont encore capables de faire de la musique de grande qualité, mais c’est de plus en plus mou. Si vous êtes un grand fan, tant mieux. Je respecte ça. Ça va toujours rester un band légendaire et je vais continuer d’en écouter.

Conclusion – Partie 2

Eh bien voilà. Je viens de faire un Steve Harris de moi-même. J’ai écrit un article beaucoup trop long pour une simple critique. Un peu à la manière d’une nouvelle chanson de Iron Maiden. Trop long, pas assez focus. Il y a des bons bouttes mais un rédacteur en chef m’aurait sûrement dit : « C’mon man… réduit ton article. C’est une critique ou un roman que tu fais??? » Il aurait raison. Désolé.

There are 4 comments

  1. The Destroyer

    Ça vaut rien ta critique. Quand t’es le genre de gars à écrire au magazine Decibel pour leur dire que leur Top album 2009 c’est pas fort, ça montre à quel point tu connais ça le métal! Tu serais mieux d’écouter ta cassette de Mc Hammer man.

  2. sebbrutal

    Juste une petite clarification : ce n’était pas le Top 2009 mais bien le Top 100 greatest metal albums of the decade. Dans cette liste, on peut retrouver Andrew W.K. (#30) et aucuns albums de Lamb of God. WTF. Y me semble que LoG a fait des albums quand même pas pire dans les derniers 10 ans… Selon Decibel, Andrew W.K. est meilleur que Lamb of God. Nice job. Absence totale aussi du puissant album de Machine Head, The Blackening. J’pense que ça valait bien une critique. J’ai rien contre la position #8 de Iron Maiden en passant. Je suis bien à l’aise avec ça. Par ailleurs, tu serais surpris de savoir que même des gens de l’interne de Decibel n’étaient pas tout à fait à l’aise avec les sélections.

    Très cool de voir l’album de Cryptopsy en #89. J’adore cet album.

    Cependant, je respecte ton opinion dude. Merci de ta visite.

  3. The Destroyer

    J’aime ta réponse, au moins t’es pas comme les autres et tu ne ressens pas le besoin de basher ceux qui te lisent mais qui ne partagent pas ton opinion – Chapeau!

  4. rox

    Ca me briserais litéralement le coeur si Iron Maiden déciderais d’en finir…
    bon cé sur qu,ils manquent de force comparé a avant mais ca mferais vraiment pas rire.

    Ca me ferais comme la mort de DIO.
    J’ai mis du temps a m’en remettre…mais au moins eux gardent la santé.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s