Mass Murder Messiah + Mythosis au Campus (critique)

Deux groupes locaux fort prometteurs étaient sur scène mercredi le 26 mai au Café Campus. Évidemment, Boulevard Brutal était là pour manger une bonne volée auditive.

Mass Murder Messiah a commencé le show (son deuxième depuis la formation du groupe) avec force et précision. Les membres de MMM n’en sont pas à leur premier groupe et ça parait. Vous avez certainement déjà vu Captain Jeff avec Anonymus et même avant, avec Barkode. Le batteur, Sammoth, roule sa bosse dans le métal depuis plusieurs années. Il a joué entre autres avec Dook, Tantrum et Incision. J’aime la puissance de Sammoth aux drums. Il me fait penser à Vinnie Paul. Les coups viennent vite et fort. Captain Jeff était tout aussi brutal que d’habitude, headbanging constant et guitariste sans fautes. On dirait même que c’est facile pour lui! On sent très bien sa passion pour ce band et c’est très cool de le voir avec un autre band qu’Anonymus. Widespread Fad’s a définitivement l’air d’être sa meilleure track – il avait l’air tellement content d’la jouer, c’était puissant en maudit comme perfo.

Avec la petite scène, les deux seuls poilus du band, le bassiste Bizier et le guitariste Vince, n’avaient pas grand place pour se démener. On a senti leur fun par contre, les deux gars ont une excellente chimie sur stage – j’ai bien aimé leur playing et leur headbanging! Vince roule en crisse à la guitare, beaucoup de gens vont regarder Captain Jeff vu sa popularité mais regardez-le aller lui aussi… y’en a d’dans. Bizier est solide mais un peu trop en background – viens nous headbanger ça dans face mon gars! Aux chants, on sentait que J-M était en forme. Un pied sur son moniteur, il avait l’air prêt à tout détruire, il se battait même le chest. Une voix impressionnante, précise et claire qui porte énormément avec une attitude intense. Dès la première track, il était prêt à nous ravager – mission réussie. Excellent deuxième show les gars, ça promet pour le futur! Mass Murder Messiah sur Myspace.

Voici le setlist de MMM :

Open your eyes
Vision turns to black
Skinrash
Killing spree
Widespread fad’s

Malgrés la petite scène, les deux groupes ont eu la brillante idée de monter les deux drums et ça permet de faire une transition beaucoup plus courte. Si vous organisez un show, prenez des notes.

C’était maintenant au tour de Mythosis d’entrer sur scène. Ça fait quelques années que le groupe existe et c’est toujours avec intérêt que nous attendons la prochaine performance. Sans vouloir faire de comparaison maladroite, Mythosis a une énergie similaire à Slipknot ou Chimaira en spectacle. Ça sonne comme une tonne de briques! Le sampling amène une dimension très atmosphérique et chaotique. Visuellement, c’est un des rares groupes locaux à utiliser les projections. C’est très efficace. Le jeu des musiciens est impeccable et ils occupent très bien le stage. Quand on voit certains groupes EMO sur des grosses tournées, j’ai de la misère à comprendre pourquoi Mythosis ne voyagent pas plus que ça avec des gros groupes. Avec un drummer aussi lourd que Steve Burns, un guitariste de la trempe de Chris Donaldson et un chanteur charismatique (Josh), je ne vois pas comment les promotteurs pourraient passer à côté de ça. Smith, au keyboards, était un peu plus éclipsé durant ce show. Sans aucun doute dû au très minuscule stage du Café Campus. Par contre, il est un membre essentiel à Mythosis et on sent que tout son stock est très bien programmé – c’est une machine c’gars-là. Chris à la guitare avait beaucoup de voix ce soir-là. Y’a donné tout ce qu’il avait, c’est sûr.

Côté guitare, une fois de plus, rien à se reprocher. Je trouve que la guitare sonnait comme une tonne de briques – congrats au gars d’son! Le playing de Chris est irréprochable et solide. Des riffs hyper catchy, du Mythosis – ÇA RESTE DANS TÊTE! On a souvent tendance à oublier le bassiste mais Marc semble être le gars d’party du band. Toujours en mouvement, il ne manque pas une note et interragit avec la foule, c’est génial. J’aime pas trop les bassiste qui restent silencieux et se font discrets dans les shows métal. Steve nous a fait croire par moments que son drum n’était pas un drum mais bien une mitraillette. Calvaire que ce gars-là tue au double bass drum. C’est mongole. On ne le voit quasiment pas durant le show, il ne semble pas bouger et pourtant y’a une tonne de frappes, toujours bien alignées.

On parlait de Slipknot tantôt, y’a du Joey Jordison dans ce Steve Burns là. Même style à notre oreille et c’est tout un compliment. Puis pour Josh aux vocals ça été toute une soirée. Y’a eu un moment où j’ai eu l’impression qu’il était brulé et que sa voix allait partir. Il s’est retourné vers son drummer, a pris une gorgée d’eau et il a continué encore plus brutalement! C’est à croire parfois que Josh carbure à la souffrance. Il donne l’impression de vivre les chansons, les textes. C’est un frontman hallucinant, qui a encore une fois donné justice aux excellentes pièces du band. On le sent desfois torturé, desfois content, desfois frustré – ça change souvent durant un show et on adore ça. Mémorable. Mention spéciale pour la pièce Soul Reflection qui nous a offert un excellent duo de voix entre Chris et Josh, une très bonne performance. Pas évident de rendre une pièce comme celle-ci mélangeant clean et hard, live.

Leur deuxième album devrait sortir éventuellement. D’ailleurs je dois leur donner crédit pour le bracelet USB qu’il est possible d’acheter pour 20$ à leur show. Vous avez là-dessus la totalité du matériel de Mythosis jusqu’à date, le vidéo de la chanson Holy Blood et les paroles de l’album Counter Fate Illustions + des 4 nouvelles tounes. Il va être possible d’obtenir du matériel supplémentaire en portant le bracelet dans un prochain show. Mythosis sur Myspace.

Voici le setlist de Mythosis :

Hope Sick
Soldier Of Emptyness
Epistimology
Lifeless
Soul Reflection
My Own Savior
Intelligent Design
Through The Eyes Of The Past
Kiss My Dead Mind

Une excellente soirée de métal. Deux excellents bands locaux sur une même scène, quoi demander mieux? La possibilité d’acheter des films XXX au kiosque de merch? Eh bien y’en avait! Impossible de passer sous silence la présence de la pornstar québécoise Vandal Vyxen.

J’vous le dis, c’était un bon show d’un bout à l’autre.

There are 2 comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s