Critique de Dark Roots of Earth – TESTAMENT

by

Enfin! Après 4 ans d’attente depuis The Formation of Damnation, Testament est de retour avec un dixième album studio. Un autre album que j’attendais avec impatience cet été.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore écouté, ne perdez plus de temps et faites-le! Dès le début de l’album, on prend une claque en pleine gueule avec la pièce Rise Up. Ça met dans l’ambiance assez solidement. Tous les ingrédients d’un bon thrash metal sont réunis et ça se poursuit dans toutes les autres chansons. Les riffs sont puissants et restent dans la tête (comme la plupart des refrains d’ailleurs), la bass est très présente et à la batterie, les beats sont parfaits. C’est le batteur Gene Hoglan (celui qui a joué sur l’album Demonic en 1997) qui a remplacé Paul Bostaph pour l’enregistrement, à cause d’une blessure. Pour ce qui est de la guitare, les solos sont nombreux et très bien exécutés. On ne peut pas vraiment s’attendre à moins de toute façon. La voix de Chuck Billy est toujours pleine d’agressivité et s’accorde encore parfaitement avec le style musical du groupe. En gros, on ne peut pas se tromper, c’est vraiment un album typique de Testament. Les gars ont beaucoup d’expérience et ça s’entend.

Le plus beau c’est qu’ils ne s’assagissent pas en vieillissant! La version régulière de l’album comporte 9 chansons qui durent en moyenne 5 minutes et celle qui ont retenues mon attention sont: Rise Up, True American Hate et Man Kills Mankind, parce qu’elles sont tout simplement brutales. Le tempo ralenti un peu avec Cold Embrace en milieu d’album. La chanson s’amorce avec un peu de guitare sèche et les couplets sont « smooth », mais la violence part et revient tout au long de la piste. Le refrain est assez heavy d’ailleurs. La version bonus de l’album comporte 13 chansons, dont 3 reprises très intéressantes: Dragon Attack de Queen, Animal Magnetism de Scorpions et Powerslave d’Iron Maiden ainsi que la version longue de la huitième chanson de l’album: Throne of Thorns. Powerslave en version Testament, j’aime bien! En plus, Chris Adler, le batteur de Lamb of God, a collaboré avec le groupe pour la chanson bonus de la version iTunes de l’album, A Day in the Death. Ça décape!

Amateurs de thrash metal, vous devez absolument posséder le nouvel album du légendaire groupe Testament si ce n’est pas déjà le cas. Quoi dire de plus?

Cote de Marie-Pier: 8,5/10

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Critique de Dark Roots of Earth – TESTAMENT”

  1. dmarger Says:

    Très bon album avec du relief !! La version spéciale comporte un DVD avec des vidéos de l’enregistrement de l’album, quatre morceaux live ainsi qu’une présentation par Eric Peterson et Alex Skolnick, les deux guitaristes, de leurs instruments. Assurément, un des disques de l’an 2012 !! TESTAMENT rules.

  2. best prom dresses here Says:

    here are some links to web-sites that we url to simply because we think these are price visiting

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 188 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :