Critique de L’Enfant Sauvage – GOJIRA

J’attendais avec impatience le cinquième album de Gojira et finalement L’Enfant Sauvage est sorti le 25 juin 2012. J’ai acheté l’édition spéciale d’iTunes et je me suis empressée de l’écouter. Je n’ai pas été déçue!

À l’écoute de cet album, on ne peut pas se tromper: c’est bel et bien du Gojira. Leur style n’a pas changé d’un poil. Certains diront que c’est du réchauffé, qu’il n’y a pas eu d’évolution ou encore que c’est répétitif… On y retrouve encore une atmosphère sombre et lourde, typique au groupe. La technicité est toujours au rendez-vous et il y a même une chanson qui commence en tapping de la même façon que Global Warming sur l’album From Mars to Sirius. C’est donc vrai que le plus récent album des Français est semblable à ce qu’ils ont déjà fait sur les deux albums prédécesseurs. Par contre, c’est toujours gravement efficace!

Gojira est réputé pour sa technicité depuis longtemps et leur dernier disque est à la hauteur du talent du quatuor. Les contretemps, les rythmes particuliers et les structures atypiques des chansons le prouvent assez bien. La complexité des patterns de batterie m’a impressionnée, comme c’est toujours le cas avec ce groupe. La voix de Joe Duplantier est toujours aussi puissante, passant des growls au scream, au clean vocal avec une aisance déconcertante. Une chose est sûre: il contribue grandement à faire monter le niveau d’agressivité. La guitare vient d’ailleurs en rajouter avec des riffs pesants et saccadés, en plus des nombreuses harmoniques dispersées un peu partout sur le disque. La basse a une place de choix, ce qui rend la musique encore plus lourde et brutale. Comme on dit: ça rentre!

Bref, j’adore Gojira et ils ont fait un boulot à la hauteur de mes attentes avec L’enfant Sauvage. Le seul point négatif pourrait être le manque d’originalité, mais après tout, pourquoi changer une combinaison gagnante? Je vous conseille donc d’aller les voir au Heavy Mtl et évidemment d’acheter leur plus récent album. Il en vaut le coup!

Cote de Marie-Pier: 9/10

There are 2 comments

  1. Le Best Ov 2012 de Steve Dallaire « Boulevard Brutal

    […] Je le sais, je ne suis pas très original, tout le monde a mis ça dans sa revue de l’année. Je ne peux cependant pas passer à côté de cet Enfant Sauvage, c’est un album que j’ai écouté en boucle cette année. Je ne sais pas ce que ces français mettent dans leur pain baguette, mais c’est solide en tabernacle. Et Mario Duplantier y va de la plus belle performance à la batterie de l’année. Un bijou. On en avait d’ailleurs déjà parlé ici. […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s