DAEDALEAN COMPLEX – pourquoi Herr Nox a quitté le groupe?

par

Le chanteur de la formation québécoise Daedalean Complex, Herr Nox, a récemment annoncé son départ du groupe. Pourquoi? Voici une entrevue exclusive qu’il a accepté de faire avec Boulevard Brutal pour tout expliquer.

Peux-tu nous expliquer les raisons de ton départ de Daedalean Complex? Comment ton problème s’est déclaré?

Après un an à mijoté mon départ, à analyser les pour et les contres, à reporter à plus tard ma décision, j’ai finalement fait le saut. J’ai toujours vécu avec un certain problème au niveau des sinus, mais ça n’a jamais affecté ma vie de tous les jours. Par contre, sur scène et pendant les pratiques le problème est décuplé. En résumé, le mucus s’écoule vers la gorge au lieu du nez, donc je passe le plus clair du temps à cracher et, parfois, il s’en fait de peu pour ne pas que je gerbe. Si seulement ça se produisait entre les morceaux, ça serait toujours ça de gagner, mais ça se produit littéralement pendant que je chante. Alors je dois sauter des phrases pour prendre le temps de cracher. (Ahem, désolé pour ceux qui déjeunent)

Tu me disais que le chanteur de Linkin Park a eu un problème similaire. Une opération, ce n’est pas une option pour toi?

Une opération du genre, dans le privé, coûte plus de 5000 $, somme que je n’ai pas. Au public, j’ai abandonné. Dans notre merveilleux système de santé « gratuit », nous devons être recommandés à un ORL par un médecin de famille. Mon médecin de famille a pris sa retraite. Alors bonne chance. J’ai fait les sans (pour ne pas dire cent) rendez-vous à différents endroits et on ne m’a jamais laissé voir une once d’espoir quant à une éventuelle rencontre avec un spécialiste.

Penses-tu pouvoir chanter à nouveau un jour? En fait, veux-tu vraiment encore chanter? Si oui, en solo ou avec DC?

Je peux encore chanter, mais à petite dose. Je pourrais toujours enregistrer des albums ou faire des collaborations, car en studio il est toujours possible de prendre une pause. Mais dans le cadre de Daedalean Complex, c’est sur scène que tout se produit. Je ne voulais pas être un boulet ou bien empêcher le band de se produire live. DC n’est pas un projet studio. Et aujourd’hui, si un band veut espérer vivre de sa musique, c’est live qu’il peut faire ses frais. Cela dit, à long terme la musique me rattrapera invariablement, car la passion sera toujours présente. Des collaborations pour les prochains albums sont certaines. Côté solo, je vais sûrement continuer à composer des trucs et j’adore expérimenter, on verra si ça sortira un jour.

Étais-tu heureux de l’endroit où était rendu Daedalean Complex? Musicalement et humainement.

DC est un ovni, musicalement et visuellement dans la scène québécoise. D’avoir pu se rendre jusqu’ici sans être un band de sous-sol ou un trip en local tient pratiquement du miracle. Musicalement, les trois nouvelles compos que nous avions produites jusqu’à maintenant sont probablement trois de mes favorites à ce jour. Dans un monde idéal, j’aurais voulu enregistrer ces trois pièces et partir, mais je préfère que la personne qui prendra mon poste n’ait pas de balises. Si les prochaines compos sont aussi solides, je n’ai pas peur pour le futur du band. Pour ce qui est du reste, les gars resteront comme des frères. On ne passe pas des années à côtoyer des gens et à vivre des émotions aussi intenses sans créer des liens.

Comment anticipes-tu ton dernier show?

Je ne sais pas. Nous voulons faire un dernier show à Québec avec le line-up complet (Bryan alias M.A.D. inclut). Ce sera sûrement assez émotif pour moi, car quitter DC c’était un peu comme laisser sa blonde alors que la relation va très bien. C’était plutôt étrange comme sensation.

Comment vois-tu l’après-Daedalean Complex?

Je vais en profiter pour faire tout ce que je n’ai pas eu le temps de faire. Passer plus de temps avec ma femme, voyager, lire, composer et me remettre à l’art visuel. Je pourrai aussi « redevenir » un fan de musique, c’est-à-dire découvrir de nouveaux bands et en apprécier la musique. Mine de rien, je consacrais tellement de temps à DC qu’il y a 5 années où je n’ai pas vraiment eu conscience de ce qui s’est passé dans le monde de la musique à l’exception des grosses nouvelles. Je vais être en mesure de retourner à l’exploration de l’underground.

Vas-tu participer à la sélection du nouveau chanteur? As-tu déjà des noms en tête?

Je laisse ça au band. Les gars sont libres de la direction qu’ils veulent bien prendre. S’il y a quelque chose d’important pour un groupe, c’est la liberté de créer. J’ai dû imposer mon départ par la force des choses alors je me verrais mal de leur imposer un nouveau chanteur.

Est-ce que Daedalean Complex va survivre?

Certainement. Des changements auront lieu, c’est évident, mais le band survivra. Si ça se trouve, ça ne me surprendrait pas que ça devienne du death symphonique.

Pourquoi? As-tu l’impression que le groupe voulait aller dans quelque chose de plus heavy? Tu ne voulais pas aller dans cette direction?

En fait nous voulions allez vers un son plus heavy, c’était une décision avec laquelle tout le groupe était à l’aise. Nous avons toujours voulu faire quelque chose de différent, nous répéter le moins possible. Après avoir créé un album plus « feeling » à tendances rock avec « A Rose for the Dead », les plans étaient de faire du prochain album un produit plus lourd avec une production vraiment métal et actuelle. Je crois que c’est encore le plan, d’où mon commentaire.

Ton meilleur souvenir avec le groupe?

La finale du Rock Contest. Plus de 1200 personnes qui font du bruit et qui réagissent à ce que tu fais, c’est assez incroyable comme sensation. Avec en bonus un éclairage professionnel, des figurants et une mise en scène théâtrale. C’était un aperçu de ce que serait le band s’il était signé sur un major.

Ton pire souvenir avec le groupe?

Je dois avouer que je n’en ai pas. Et je ne dis pas ça pour être « politically correct ».

Un dernier mot pour les fans de DC?

Merci. Il n’y a rien d’autre à dire et tout ce résume dans ces 5 lettres.

About these ads

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  697 followers

%d bloggers like this: