Entrevue avec Paul Mazurkiewicz de Cannibal Corpse

by

Quand tu es assis dans ton sous-sol à Chicoutimi et que le téléphone sonne et qu’en répondant, la personne à l’autre bout du fil te dit « Hi Steve, it’s Paul from Cannibal Corpse! », ça donne toute une sensation. Batteur depuis presque 25 ans pour la formation death métal américaine Cannibal Corpse, Paul Mazurkiewicz est carrément une légende du métal extrême. Malgré tout, c’est un gars très humble et hyper sympathique qui m’a prêté 35 minutes de son temps pour réaliser cette entrevue. J’avoue que j’étais quelque peu nerveux et j’avais l’impression de parler en anglais comme Pauline Marois au début de la conversation, mais il a su me mettre à l’aise et ce fut une expérience vraiment hallucinante. Voici quelques extraits de l’entrevue et vous pouvez l’écouter en entier en fin d’article, en anglais évidemment.

Boulevard Brutal: Premièrement, félicitations pour votre dernier album, Torture, je crois sincèrement que c’est votre meilleur à date. Vous avez réussi à percer le top 40 à la sortie du disque aux États-Unis. Avez-vous été surpris de ce succès?

Paul: Merci beaucoup, c’est gentil. Évidemment, on espère toujours que nos albums se vendent bien, mais on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Quand on a constaté que Torture était en 38ème position sur le palmarès Billboard lors de la première semaine, nous étions vraiment fiers, non seulement pour nous, mais aussi pour le mouvement death métal.

Boulevard Brutal: Erik Rutan a fait la réalisation de vos 3 derniers albums et à chaque fois le résultat est de mieux en mieux. Est-ce que vous considérez maintenant Erik comme le sixième membre du groupe?

Paul: Il a effectivement fait du bon boulot et amélioré notre son, particulièrement sur Torture. C’est une bonne question qui est toutefois difficile à répondre, car on ne sait jamais trop à l’avance qu’est-ce qui pourrait arriver dans le futur. Nous sommes un groupe qui aime bien expérimenter et c’est un sujet que nous devrons aborder lors de l’écriture du prochain album. Mais il n’y a aucun doute qu’Erik a fait un travail incroyable sur les récents disques et je crois que ce qu’il a fait sur Torture est son plus grand accomplissement à date avec Cannibal Corpse.

Boulevard Brutal: Crois-tu personnellement que Torture est le meilleur album de votre carrière?

Paul: Oui.Avec la qualité des chansons qu’on avait, les paroles débiles et le fait que avons amélioré notre côté technique, particulièrement dans mon cas, je crois que c’est ce que nous avons fait de mieux.

Boulevard Brutal: Si on retourne en 1995 quand vous avez congédié votre chanteur Chris Barnes, aviez-vous peur de la réaction de vos fans et étiez-vous inquiets qu’ils accepteraient la venue de George « Corpsegrinder » Fisher?

Paul: On savait ce qu’on faisait et je savais que c’était la bonne chose à faire. Nous savions très bien que les gens aimaient Chris dans Cannibal Corpse, mais j’étais plus anxieux qu’inquiet de finalement pouvoir montrer ce que nous pouvions faire avec George. L’attente fut longue avant de pouvoir prouver à nos fans ce que nous pouvions maintenant faire avec un nouveau chanteur. George était le choix idéal pour nous et je crois que les gens l’ont accepté rapidement. Aussitôt que l’album Vile est sorti, tout le monde a pu constater les habiletés de George et nous n’avons presque plus jamais entendu parler de Chris par la suite. Ce fut une période d’attente difficile avant de pouvoir dévoiler le travail avec Corpsegrinder, mais il est l’homme de la situation, et ce depuis plusieurs années maintenant.

Boulevard Brutal: J’adore les paroles horrifiantes que tu écris depuis maintenant presque 25 ans et tu ne sembles pas à court d’inspiration si je me fie au dernier album. Après toutes ces années, où puises-tu ton inspiration?

Paul: Ça vient tout simplement naturellement pour moi. J’écoute la musique que l’on a écrit et l’inspiration vient par elle-même. Ce n’est pas quelque chose sur lequel je force, après tant d’années, ça vient tout seul.

Boulevard Brutal: Tu t’es blessé au dos pendant l’enregistrement de Torture et ça semblait vraiment douloureux. Avec les performances exigeantes de vos spectacles, comment te prépares-tu pour partir en tournée?

Paul: J’essaie de rester en forme, bien manger, dormir et surtout ne pas me mettre en situation où je pourrais me blesser. Mais c’est quelque chose qui peut arriver, je peux tout simplement tomber et me blesser, c’est la vie, je peux juste souhaiter que ça ne se produise pas. J’ai toujours été chanceux par le passé, je me suis blessé pour la première fois de ma vie pendant l’enregistrement et ce n’est plus arrivé par la suite. Heureusement il y avait une sorte de table inversée en studio (voir le vidéo qui suit) qui m’a guéri immédiatement. Mais c’est le genre de choses qui peut se produire quand tu vieillis.

Boulevard Brutal: Tu as vraiment amélioré ton jeu à la batterie depuis quelques années et j’ai lu quelque part que tu avais modifié certains trucs sur ta batterie. Qu’as-tu changé exactement?

Paul: Bien j’ai changé des morceaux d’endroits sur mon kit et je me suis aussi aperçu qu’avec les années, la position de mon banc était beaucoup trop basse. Je devais changer cette situation, je voyais que je me battais carrément contre mon propre corps. En remontant mon banc, j’ai pu faire des choses à la batterie dont j’étais incapable avant. Il y a ça et aussi le fait que j’ai changé de sorte de baguettes, de chaussures et de pédales. Ce sont de petites choses qui ont fait de véritables miracles pour moi. J’ai aussi commencé à jouer avec un métronome sur Evisceration Plague et ça m’a aussi aidé à me rendre meilleur.

Boulevard Brutal: En terminant Paul, quelle est la chose la plus bizarre qui te soit arrivée en tournée?

Paul: Hmmmm… Je crois que c’est en 1994 lors d’une tournée en Europe alors que Chris était encore dans le band. Nous étions en Hollande tout de suite après le 2ème spectacle de la tournée, nous partagions alors un autobus avec les autres groupes pour l’occasion. En regardant par la fenêtre, on s’est aperçu qu’il y avait une bagarre à l’extérieur. Des gens dans la rue, notre gérant de l’époque ainsi que notre bassiste Alex Webster avaient l’air impliqués dans l’altercation. Il y avait ces gens de l’endroit qui aimaient faire du trouble et ne s’attendaient pas à tomber sur des musiciens death métal en plein milieu de la nuit. Je descends pour voir ce qui se passe lorsque je vois un gars s’approcher de moi et je ressens subitement une douleur bizarre dans mon côté gauche. Et puis soudain, je suis couvert de sang!!! Le gars venait tout juste de me poignarder!!! Je croyais que j’allais m’effondrer, mais non, j’étais toujours debout, alors on m’a ramené à l’intérieur de la salle où l’on venait de se produire, ils ont appelé une ambulance pour m’amener à l’hôpital. Finalement en nettoyant la plaie, ils ont constaté que le trou était superficiel, en fait on m’avait poignardé avec une clé!!! Alors plus de chance que de mal et j’ai pu continuer la tournée sans problème. Je n’oublierai jamais ce moment, définitivement le plus bizarre qui me soit arrivé en tournée.

Vous pouvez écouter l’entrevue au complet ici:

Paul Mazurkiewicz interview_May 16 2012

Tags: , , , , , , ,

3 Réponses to “Entrevue avec Paul Mazurkiewicz de Cannibal Corpse”

  1. Le Best Ov 2012 de Steve Dallaire « Boulevard Brutal Says:

    [...] Je croyais qu’avec l’album Kill, Cannibal Corpse avait atteint le sommet, mais nos morbides métalleux sont revenus en 2012 avec mon album préféré de leur discographie, Torture. Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec moi, mais avouez quand même que c’est tout un disque. Cannibal Corpse améliore sa technique musicale à chaque opus, et c’est le cas tout particulièrement pour  le batteur Paul Mazurkiewicz que j’ai eu la chance d’interviewer cet été. Tu peux lire ça ici. [...]

  2. semex-bhp.com.pl Says:

    In the identical sense, business owners would be wise to give
    their workers something to unite under. She invites you to visit her site where she’s going to share a proven strategy to start an internet business.
    Birthdays, Anniversaries, Housewarmings, Weddings, Baby Showers,
    Christmas and Valentines Day.

  3. www.superweb.com.pl Says:

    And in the course for these analysis, it emerges that all dollar spent inside pursuit associated
    with an online degree is planning to increase one’s lifetime earnings
    several times fold. The truth is, people join MLM opportunities as a result of who introduced them.
    If you’re still at the loss, you are able to contact the buyer
    care team either by email, live chat, or phone during standard
    west coast business hours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 091 autres abonnés

%d bloggers like this: