Entrevue avec THE MODERN AGE SLAVERY

by

The Modern Age Slavery est un band death metal Italien. Ils ont à leur actif un album extrêmement brutal (Damned To Blindness) et ont déjà fait la tournée avec des grands de la scène death comme Cannibal Corpse et Brujeria. Le band est très connu en Italie et a fait beaucoup de tournée, mais ne l’est pas assez à mon goût en Amérique. TMAS a une énergie remarquable qui se doit d’être reconnue. Boulevard Brutal s’est entretenu avec Simone « Sym » Bertozzi, guitariste ainsi que le chanteur de la formation, Giovanni “Gio” Berserk. On a parlé des inspirations, de la tournée, de leur prochain album, des étiquettes musicales, d’abus de boisson et même, de ce que le band pense de notre scène locale!


Vous travaillez présentement sur votre nouvel album. Comment ça s’passe?

Simone « Sym » Bertozzi: C’est vrai. En ce moment on est totalement concentrés sur l’album. Nous avons terminé 80% de la musique et Gio est en train de finaliser les vocals et les paroles. On a eu de la misère au début du processus d’écriture car on étaient pas totalement certains de la direction qu’on prenait. Tu reçois une tonne d’opinions des critiques, de ceux qui ont écouté l’album et des fans et ça devient mélangeant d’avoir autant d’opinions différentes. C’est pourquoi nous devions laisser tomber du stock dont on était pas totalement sûrs et qu’on devait se concentrer sur le mood overall de l’album. Ça va être rapide, brutal et obscur, avec plein de tounes de type « live ». The Modern Age Slavery est un band « live » et la réaction de nos fans en show est ce qui compte le plus. On peut donner notre meilleur sur la scène mais si le feedback du moshpit n’est pas là, on a pas un si bon show. Crisse non.

Avez-vous une date de sortie pour le nouvel album?

Sym : Pas pour l’instant, mais je crois que ce sera au début de 2011. Tenez vous ben parce-que ça va avoir valu l’attente!



Damned To Blindness est catégorisé comme un album Deathcore. Vous considérez-vous comme un band deathcore ou death metal?

Sym : J’pense que la meilleure réponse serait : fuck les étiquettes (rires). Vraiment, mettre un style sur ta musique, c’est toujours chiant, j’veux dire, laisse la musique parler pour elle-même. Mais oui, j’veux pas sonner trop naïf si j’te dis que The Modern Age Slavery est un band de métal extrême. T’as des riffs death metal, des blasts brutals, des passages hardcore, des breakdowns deathcore pis c’est pas mal ça. Tant que t’aime ce qu’on fait, mets-ça dans l’tapis et fais du headbanging dessus, c’est cool. Amen.



J’ai entendu dire que le nom du band est inspiré du travail de Giovanni à un centre de recherche. Est-ce que c’est vrai?

Giovanni “Gio” Berserk: Comment t’as fait pour savoir ça?!? (rires) C’est vrai. Je travaille dans un centre de recherche où on construit des mains robotiques. Le nom du band par contre, c’est une idée de Mibbe (bassiste) qui est sortie d’un brainstorm qu’on a eu ensemble. Même si notre nom semble sonner comme si on étaient contre la technologie, ça n’est pas la bonne façon de le voir. Je crois que c’est plus à propos de la façon dont on utilise toutes les possibilités que nous avons maintenant et aussi comment on a tendance à éviter la liberté quand on a une chance de l’attraper. Comme j’ai dit plusieurs fois dans le passé, la liberté est une grosse responsabilité et le monde essaie d’éviter les responsabilités. C’est en fait le passage d’un livre qui m’a beaucoup inspiré nommé « Escaping From Freedom » de Erich Fromm. Si on doit trouver une source d’inspiration pour le nom du band, je dirais que c’est celle-là.

 

Quelle est ta toune préférée sur Damned To Blindness et pourquoi?

Sym: Pas évidente cette question. Direct comme ça je dirais « Vile Mother Earth ». Elle a été choisie pour notre premier vidéoclip et je crois qu’elle représente vraiment bien les aspects de Damned To Blindness. C’est brutal, c’est rapide, avec des refrains groovy, des sing-alongs et des breakdowns de malade. Une chanson pour les moshers, les headbangers, ceux qui sautent du stage et en plus, elle est vraiment l’fun à jouer!



Quelles sont vos influences musicales?

Sym: Je dois dire que nos passés musicaux sont très différents mais nous partageons tous la même passion pour le métal et le hardcore, des classiques aux plus récents albums. On est influencés autant par la scène death metal Américaine comme Cannibal Corpse, Suffocation, Morbid Angel et la scène Européenne comme Entombed, Decapitated, Behemoth, Meshuggah etc… Mais vraiment on aime la musique sous toutes ses formes et on fait la tournée avec nos iPods. Ils vont de Despised Icon à Journey, de Iron Maiden à Muse et ainsi de suite…



Quelle est votre source d’inspiration pour les paroles et la musique?

Gio : Pour ce qui est des paroles, pour notre premier album, ma source d’inspiration a été un journal dans lequel j’étais habitué d’écrire il y a longtemps en voyageant. J’ai eu la chance de faire le tour du monde quelques années avant la naissance du band. J’ai eu beaucoup de temps pour penser et rencontrer des gens intéressants. Toutes les paroles sont une histoire sortie de ce journal à l’exception de la chanson « The Modern Age Slavery », inspirée du livre dont je parlais tantôt et de « Red Lines Of Obsession », inspirée de l’expérience intense remplie de conflits que j’ai eu avec mon ancien band.



Avez-vous une anecdote à nous raconter?

Gio : La tournée Européenne avec Malevolent Creation et Vomitory était ma première vraie tournée et je sortais d’une période difficile au travail. Bref, j’ai fait de mon mieux pour ne pas trop boire et éviter tout ce qui pourrait nuire à ma santé. Finalement j’ai été malade durant 5 jours (et 5 shows!). Phil de MC était habitué de boire une bouteille de vodka chaque putain de soir et disait même que c’était sa façon de se sentir en santé. Ben crisse, il a été le seul a ne pas avoir aucun problème de santé durant toute la tournée. Cheers Phil, c’était une bonne leçon!

Comment c’était de jouer avec les légendes du métal, Brujeria?

Sym: Tsé, dans l’temps, le cover de « Matando Gueros » me donnait vraiment la chienne. Autant que j’ai pissé d’rire à la toune « Marijuana ». J’veux dire, si t’aimes le métal, tu dois aimer Brujeria! Partager la scène avec eux a été un immense honneur pour nous. Le lineup est Jeff Walker de Carcass, Shane Embury de Napalm Death, Adrian Erlandsson de At The Gates et The Haunted, Cradle Of Filth… un supergroupe de légendes du métal!!! On tremblait quasiment quand on les a rencontré. J’avais une tonne de livrets à faire signer (rires)! Puis finalement ces gars-là sont vraiment terre-à-terre et vraiment comiques comme peu de gens… killer.



Avec quel band aimeriez-vous faire la tournée?

Sym: S’ils sont extrêmes ils sont notre tasse de thé! (rires) Ben je dirais pas mal de bands: Cannibal Corpse, on a partagé la scène avec eux sur la tournée de Malevolent Creation en Europe et ils sont vraiment cool autant sur que hors scène. Les jeunes les aiment, tout l’monde devient fou comme d’la marde pour Cannibal Corpse! Job For A Cowboy, on les adore. Ils ont aidé à faire revivre la scène death metal avec un EP hallucinant et ont kické le cul d’tout l’monde avec eux albums studio très crus, à la base du death metal. Decapitated. On a joué ensemble sur leur dernière tournée Européenne. Ces gars-là ont eu la vie dure dans le temps mais sont revenus assoiffés de sang prêts à tout détruire! Un des bands les plus tight qu’on a jamais vu live. Behemoth… juste trop puissant. Ok, j’pourrais vraiment en donner sans arrêt, on va couper ça là! (rires)



Est-ce que c’est dur pour un band Italien de se faire reconnaitre aux États-Unis?

Sym: Mets-en! Essaie d’imaginer un cuisinier Américain qui essaie de se faire une réputation en Italie: no waaaay (rires)! Sans niaiser, on sait que l’Italie est loin d’être reconnue comme le pays du métal. Même s’il y a une tonne de bands hallucinants ici. D’un autre côté, les États-Unis sont le lieu de naissance de la plupart du métal donc c’est évident que c’est pas facile de passer par dessus la tonne de sorties là-bas. De toute façon, on fait de notre mieux pour propager notre nom partout et on espère avoir une tournée aux USA le plus tôt possible.



Quels sont les meilleurs bands métal en Italie?

Sym: Ben ok, j’étais partiellement dans l’erreur à ta dernière question: l’Italie est loin d’être reconnue comme un pays de métal extrême. Beaucoup de gens pensent que l’Italie c’est le powermetal kétaine, Rhapsody, Labyrinth et autres… Fuck non tout l’monde!!! Écoutez certains de nos bands death metal et vous allez vraiment être su’l cul. Des noms? Fleshgod Apocalypse, Stigma, Hour Of Penance, Slowmotion Apocalypse, Awaken Demons… Après revenez et parlez moi de kétaine. Mais n’oubliez pas The Modern Age Slavery là!!! En passant, j’aime bien Rhapsody… mais ça c’est une autre histoire (rires)…

Fleshgod Apocalypse

Qu’est-ce que vous pensez du piratage et comment ça affecte votre band?

Gio: D’un côté, le piratage a tué l’industrie de la musique et vous pouvez blâmer la technologie (internet) pour ça. D’un autre côté, présentement, pas mal tout le monde peut enregistrer un album et mettre leur vidéo sur internet. Dans ce sens, la source principale de piratage est ce qui nous a rendu égaux en termes de possibilités. Tu sais, y’a des moments dans la vie d’un band ou t’as la chance de vendre plus de cd… après un show! La scène ne ment pas (enfin pas pour l’instant). À mon avis, le piratage a rendu la performance live comme la principale source de revenu pour l’industrie de la musique.

Qu’est-ce que vous détestez le plus de l’industrie de la musique?

Gio: Le mensonge et le fait que l’apparence joue le rôle le plus important dans l’industrie de la musique, partout où la musique tombe en seconde place…
Qu’est-ce que vous écoutez ces temps-ci?

Sym: Dernièrement j’écoute du black metal très violent et twisté : Watain, leur nouvel album est sick. « A New Era Of Corruption » de Whitechapel est débile. J’écoute aussi les discographies de Muse et Opeth, parce-que c’est bon. Des favoris? « Evangelion » de Behemoth, « Day Of Mourning » de Despised Icon et « The Fathomless Mastery » de Bloodbath. Une fois que vous écoutez ces albums, vous pouvez pu arrêter.

Quel est votre vidéoclip préféré?

Sym: J’vais dire « Ov Fire And The Void » du dernier album de Behemoth. Ce vidéo est malade. L’histoire, la post-production, l’interprétation, c’est de la pure démence emmenée à sa limite. Même que leur nouveau vidéo qui va sortir semble être un autre chef-d’oeuvre. Un autre vidéo que j’aime est « To The Nines » de nos frères de label, Hatesphere – où le génie et le sickness se rencontrent. Félicitations, horns up!


Quel est votre jeu vidéo favori?

Sym: Malheureusement, je n’ai pas vraiment l’temps de jouer à des jeux vidéos de nos jours. J’suis pas à date pentoute. Des amis m’ont montré God Of War 3 et j’peux vous dire que c’est malade et brutal. De plus, y’a une toune d’Opeth sur la trame sonore fait que c’est certain que c’est un chef d’oeuvre! (rires)



En tant que fan, quel serait votre concert ultime?

Sym: Je mourrais pour voir Pantera encore avec le lineup original… Mais ça c’est plus d’la magie qu’un concert ultime! RIP Dime.

Quel band du « Big Four » est ton favori et pourquoi? Metallica, Slayer, Megadeth ou Anthrax?

Sym: Slayer. Sans hésiter. Slayer, c’est Slayer… en commençant par le nom: SLAAAAAAAYEEEEEEER. Métal, rien de plus, rien de moins. C’est une question d’attitude, de cohérence et de dédication au métal, point final.



Est-ce que tu écoutes un band métal Canadien?

Sym: Mets-en! Certains de mes bands favoris sont au Canada. Vous avez une scène très brutale! Au dessus de tout: Despised Icon. J’étais vraiment triste quand j’ai entendu qu’ils se séparaient et j’me sens encore weird à ce propos… J’espère que ces gars-là vont partir un nouveau projet bientôt parce-que j’en ai besoin. D’autres bands Canadiens puissants: Cryptopsy, Beneath The Massacre, Ion Dissonance… puis le génie lui-même: Devin Townsend, sous toutes ses formes. J’vous envie calisse. Prenez un d’nos bands powermetal d’Italie et donnez-nous un de vos bands!!! (rires)

Planifiez-vous venir au Canada dans le futur?

Sym: On adorerais, vraiment. Promoteurs, si vous lisez ceci, contactez-nous, c’mon!!!

Quelque chose à dire à nos lecteurs?

Sym: Continuez à supporter la scène, écoutez toujours à de nouveaux bands car l’évolution c’est la révolution. Soyez prêts pour le nouvel album de The Modern Age Slavery car ça va être hot! Puis anyway, les Canadiens ont besoin de chaleur Italienne, y fait frette chez vous! (rires) HORNS UP!

 

Merci les gars!

Mots-clés : , , , , , ,

2 Réponses to “Entrevue avec THE MODERN AGE SLAVERY”

  1. Le résumé de la semaine sur Boulevard Brutal (du 12 au 16 juillet 2010) « Boulevard Brutal Says:

    […] Entrevue avec THE MODERN AGE SLAVERY […]

  2. Nouvelle toune de THE MODERN AGE SLAVERY filmée en show « Boulevard Brutal Says:

    […] Si vous ne connaissez pas ce band puissant, vous pouvez aussi lire l’entrevue que nous avons f… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 229 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :